Blogue de Cisco Canada
Share

Démystifier la tendance professionnelle « Apportez votre propre appareil » (AVA)

- 21 June 2013 2:45 pm

Dans le cadre de notre campagne sur le mode de travail de demain (Future of Work), réalisée en collaboration avec le Globe and Mail, nous demandons aux Canadiens de nous donner leur avis sur la tendance « Apportez votre propre appareil » (AVA ou Bring your own device – BYOD), la technologie et le travail à distance. Les résultats de notre dernier sondage nous ont donné matière à réflexion.

Nous avons demandé aux Canadiens s’ils souhaitaient voir leur entreprise mettre en vigueur une politique en matière d’AVA et 41 % d’entre eux nous ont répondu que non.

Avec tout le battage médiatique autour de l’AVA, il est facile de croire que tout le monde est ouvert et sympathique à l’égard de cette tendance. Toutefois, nos résultats démontrent que les opinions sont quasiment partagées également entre les personnes qui veulent que leur compagnie établisse une politique officielle en matière d’AVA (38 %) et celles qui ne le veulent pas (41 %). À présent, la question suivante se pose : pourquoi?

Le fait que 41 % des répondants résistent encore à cette idée suggère que des préoccupations subsistent sur l’adoption d’une stratégie AVA au travail. Mais que sont ces préoccupations et sont-elles valides?

Pour répondre à ces questions et dissiper certaines des inquiétudes liées à l’AVA, j’ai décidé de déboulonner les mythes sur la tendance « Apportez votre propre appareil » les plus courants mentionnés par nos clients canadiens.

Mythe no 1 – On s’attendra à ce que je fournisse davantage de soutien technique.

L’un des défis que doivent relever les services des TI des sociétés mettant en œuvre une politique en matière d’AVA est de fournir un soutien de bout en bout pour un éventail d’appareils de plus en plus grand. Toutefois, les compagnies mettent souvent en vigueur une politique en matière d’AVA sans supprimer l’option d’une norme établie par l’entreprise.  Qu’est-ce que cela signifie? D’un côté, les employés peuvent devoir effectuer eux-mêmes certains éléments de soutien, dont plusieurs sont déjà en vigueur lorsque l’appareil appartient à la compagnie (mise à jour d’un logiciel, par exemple).  D’un autre côté, une entreprise doit souvent ajouter du soutien officiel pour un appareil appartenant à un employé pour lequel aucun soutien n’était offert auparavant, mis à part celui fourni par le fabricant.

Mythe no 2 – Tous mes renseignements personnels appartiendront à mon employeur qui pourra suivre ce que je fais en ligne et surveiller mes habitudes de navigation sur le Web. Je devrai donc dire adieu à ma vie privée.

Il est très important que vous compreniez clairement la politique de votre entreprise en matière de données stockées sur votre appareil, de données produites par votre appareil et de données auxquelles vous accédez au moyen de votre appareil. Toutefois, cela est vrai, qu’il s’agisse d’un appareil appartenant à une société ou à un individu. Vous devez connaître la politique de votre entreprise en matière d’utilisation acceptable et sa capacité à effacer de l’information de tout appareil que vous utilisez à des fins professionnelles (qu’il vous appartienne ou appartienne à la société), si vous le perdiez.  Certains appareils permettant de séparer les données professionnelles des données personnelles ont fait leur apparition. Toutefois, cela ne signifie pas nécessairement que votre société tire profit de ces capacités. Elle peut encore insister pour que toutes les données d’un appareil soient effacées s’il est perdu ou volé, en dépit du fait qu’elle pourrait effacer uniquement les données professionnelles.

Il est probable que vous ne seriez pas d’accord avec le fait qu’une entreprise possède tous vos renseignements personnels ou y ait accès. Vous devez néanmoins savoir qu’indépendamment des politiques en matière d’AVA, certaines sociétés revendiquent des droits sur tout contenu créatif produit dans le cadre du travail.

Mythe no 3 – On s’attendra à ce que je paie pour l’appareil de mon choix et, possiblement, la société me demandera d’acheter un appareil que je ne posséderais pas autrement.

Cela revient bien sûr à chaque société. Toutefois, vous devez vous rappeler que l’une des raisons pour lesquelles la tendance AVA prend son essor est que les rapports de pouvoir évoluent et qu’il revient maintenant aux individus de prendre des décisions quant aux technologies qui sont le plus efficaces pour eux. À mesure que les compagnies établissent des politiques, elles doivent se rappeler que leur stratégie mobile peut constituer un facteur déterminant au moment d’attirer et de conserver des employés. Il arrive que la politique dicte que la compagnie doive accorder un certain montant aux employés à consacrer à l’appareil de leur choix ou payer une partie ou tous les frais d’un appareil mobile. Il arrive aussi qu’une politique en matière d’AVA ne signifie pas qu’un employé soit entièrement libre de choisir un appareil. Heureusement, nous nous dirigeons certainement vers l’accroissement des choix individuels. 

Je crois qu’un processus décisionnel et un financement décentralisés entourant l’éventail des choix technologiques constitueront la tendance d’un océan à l’autre au cours des cinq prochaines années. À titre d’employé, votre opinion sur ce sujet est très importante et votre société essaie probablement de connaître votre avis.

Grâce à d’autres articles comme celui-ci, j’espère que nous pourrons aider tout le monde à voir comment une politique en matière d’AVA peut aider à accroître la productivité, à attirer de nouveaux talents et à permettre aux compagnies de suivre le rythme du mode de travail de demain.

Connaissez-vous un autre mythe relatif à la tendance AVA que vous voulez communiquer?  Vous pouvez nous faire part de vos commentaires ci-dessous.

Tags:
Laisser un commentaire

0 Comments

Share