Blogue de Cisco Canada
Partagez
tweet

APIC-EM : l’évolution d’une solution de gestion conventionnelle vers une solution de gestion par réseaux SDN et d’automatisation basée sur des politiques

- 28 août 2015 3:47

L’acronyme SDN ou réseau SDN (Software Defined Networking ou mise en réseau définie par logiciel) est un terme utilisé depuis un certain temps, bien que ces concepts puissent avoir une signification différente selon les gens. Chez Cisco, lorsque nous avons entamé nos démarches vers le réseau SDN pour les réseaux sur site et en succursale, nous avons demandé à nos clients de quelle façon ils pourraient tirer profit d’un réseau SDN dans leurs propres installations réseau. La réponse à cette question comportait trois volets puisque les clients recherchaient la simplification, l’automatisation et la programmabilité.

APIC-EM signifie le module de réseau de grande entreprise Cisco Application Policy Infrastructure Controller et cette solution offre la réponse aux exigences données par les clients pour les solutions sur site et pour les succursales. Avec APIC-EM  nous effectuons lentement la transition d’une approche de gestion conventionnelle vers une approche de gestion par automatisation basée sur des politiques

L’objectif de la solution APIC-EM est d’offrir une solution de rechange à la complexité que nous rencontrons de nos jours dans le cadre du déploiement des politiques dans nos réseaux. Prenons le temps d’illustrer la différence entre le déploiement conventionnel des politiques et le déploiement automatique basé sur les politiques avec APIC-EM. 

Supposons que nous faisons l’acquisition d’un nouveau terminal de TelePresence pour l’installer dans notre succursale A. Dans une perspective commerciale, nous voulons nous assurer que les utilisateurs Telepresence de la « succursale A » obtiennent la meilleure expérience vidéo possible. Après avoir défini ce que nous voulons faire (aussi connu sous le nom des politiques d’entreprise), dans le modèle conventionnel, les administrateurs de réseau doivent commencer à penser comment les réaliser. Les administrateurs réseau doivent trouver comment traduire ces politiques d’entreprise en politiques réseau. C’est de cette façon que les périphériques doivent être configurés, en prenant en compte les capacités QoS (Qualité de service) de ces périphériques sur le réseau, et en trouvant quelle est la bonne syntaxe à utiliser et tous les autres détails spécifiques à la qualité de service (QoS).

Dans le nouveau modèle basé sur les politiques, les administrateurs réseau auront simplement besoin de définir leur politique d’entreprise laissant le contrôleur déterminer tous les détails de mise en œuvre pour cette politique. Dans ce modèle nous dissocions notre objectif du processus qui mène aux façons dont nous allons l’accomplir. Dans l’exemple précédent, l’administrateur réseau devra tout même définir la politique qui sera formulée comme suit : « le trafic Telepresence est une application commerciale stratégique; le trafic Telepresence est l’application vidéo la plus importante dans notre réseau » et le contrôleur effectuera toutes les décisions de mise en œuvre et agira en conséquence. Le contrôleur décidera des éléments comme les périphériques réseau qui doivent être configurés et de la syntaxe exacte pour effectuer la configuration. Le contrôleur poussera cette configuration vers les périphériques réseau appropriés. Voici comment nous allons utiliser l’abstraction et l’automatisation pour simplifier les déploiements.

Le diagramme ci-dessous illustre la différence entre le modèle conventionnel et le modèle basé sur la politique :Screen Shot 2015-08-28 at 3.41.42 PM

 

 

 

 

Pour obtenir plus d’information au sujet de la solution APIC-EM, consultez l’adresse.

 

lrousseaLila Rousseaux a passé plus de vingt ans dans le domaine des réseaux informatiques occupant une grande variété de fonctions, de la programmation à la mise en œuvre en passant par la conception et l’architecture. Dans l’un de ces premiers emplois, Lila a eu l’occasion de participer à la création de la première liaison haut débit Internet en Argentine en plus de développer un réseau IP connectant au réseau plus de 33 universités nationales en Argentine.

Lila Rousseaux est actuellement spécialiste-conseil des systèmes au sein du groupe de réseau de grande entreprise à Toronto au Canada. Elle s’est jointe à Cisco Argentine en 1999 et a déménagé au Canada en 2002. Dans sa fonction chez Cisco, Lila a eu l’occasion de travailler avec une grande variété de clients : fournisseurs de services, grande entreprise, partenaires et services commerciaux. Lila se spécialise actuellement dans les technologies de base de routage et de commutation en plus d’être conseillère sur site pour les groupes des technologies de routage et de commutation Cisco ce qui lui permet de promulguer des conseils sur les stratégies à suivre et la direction des technologies et des architectures. L’éducation et le transfert de connaissance est une passion pour Lila. Elle est toujours très enthousiaste de participer en prenant la parole à des événements comme Cisco Live et Cisco Connect.

Elle a obtenu sa certification CCIE en 2001 et se certifie à nouveau tous les deux ans! De plus, elle est titulaire d’un diplôme en informatique de l’Université de Buenos Aires.

Tags:
Laisser un commentaire

Partagez
tweet