Cisco France Blog
Share

RGPD et collectivités territoriales

- 16 October 2017

Les Assises de la Sécurité à Monaco viennent de fermer leurs portes mettant en évidence que la sécurité n’a jamais été aussi importante pour les entreprises et organisations. Pendant trois jours, les experts ont mis en avant l’état de la menace mais aussi la nécessité pour les entreprises d’investir dans la cybersécurité.

Le règlement européen relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données entrera en vigueur le 25 mai 2018. Qu’en est-il des collectivités locales qui collectent, traitent et stockent les données des citoyens ?

Que nous dit le règlement européen sur la protection des données personnelles ?

Un zoom est mis sur la finalité, l’exploitation des données et le dispositif utilisé. Chaque personne doit comprendre à quoi elle s’expose, le règlement insiste sur les conditions de recueil du consentement de la personne : “le consentement doit être explicite, informé et spécifique pour être considéré comme valable”.

Le règlement met l’emphase sur le renforcement de la protection des personnes, des enfants ou la création du droit à la portabilité par exemple. Chaque citoyen a le droit à l’information sur les objectifs et conditions de traitement des données personnelles, et aussi le droit de s’opposer à figurer dans certains fichiers, selon la sensibilité de ces données ou encore de leur exploitation.

Le troisième principe met l’accent sur la durée de conservation des données, ainsi que sur la sécurité : chaque personne doit aussi être informée en cas de faille de sécurité.

Quels sont les enjeux pour les collectivités locales ?

Les collectivités locales, autorités publiques et prestataires doivent adapter leurs outils, leurs services pour prendre en considération cette obligation. Une nouvelle ère démarre qui concerne la gouvernance des données personnelles et la responsabilité de chacun des acteurs. Le numérique permet une plus grande flexibilité, des coûts réduits, en bref la gestion des administrés se fait de façon plus fluide et facile.

Il est vital pour nos administrations d’avoir un niveau de sécurité optimum permettant de protéger l’ensemble des données afin de développer une relation de confiance.

_________________________________________________

“Seulement 2% des communes ont désigné un correspondant informatique et libertés” selon Sophie Nerbonne, directrice de la conformité à la commission nationale de l’informatique et des libertés – CNIL – mettant en évidence la situation disparate des collectivités locales.

_________________________________________________

Quelles sont les recommandations pour les collectivités pour entrer en conformité ?

Entrer en conformité : Dès mai 2018, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) imposera de nouvelles normes aux entreprises européennes, sous peine d’amendes conséquentes. Il est plus que jamais temps de se préparer. Découvrez la marche à suivre ou Ecoutez le webinar

Evaluer les périls : les ransomwres ont beaucoup fait parler d’eux dernièrement avec des attaques de grande ampleur. Consultez Cisco ransomware defense 

Apprendre à se défendre : L’augmentation du nombre de terminaux connectés décuplent les menaces. Découvrez les enjeux  et  Cisco IoT Threat Defense

Anticiper l’avenir : L’automatisation et l’apprentissage automatique sont les deux grandes tendances qui se dégagent pour la sécurité des réseaux. Le réseau devient détecteur de menaces, agile et capable d’agir pour se protéger.

Découvrez le nouveau rapport Cisco sur la cyber-sécurité, disponible en français.

Se former :  Le cours Cisco Networking Academy « Cybersecurity Essentials » est disponible en français et permet de disposer d’une compréhension pratique de la sécurité de l’information et du réseau.

L’homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique.” 

Albert Einstein

 

 

 

 

 

 

Tags:
Laisser un commentaire

Share