Cisco France Blog
Share

Intelligence artificielle vs Homme: Dualité ou Complémentarité ? (Retour sur France is AI)

- 14 November 2017

La nouvelle révolution industrielle est bel et bien en marche. L’introduction de robots dans les chaînes de production ne date pas d’hier. Pour beaucoup, l’Intelligence Artificielle (IA) et la robotique représentent une vraie menace pour l’humanité tandis que pour d’autres, elle est un atout majeur pour dynamiser l’industrie et relancer la croissance économique.

Le mois dernier, FRANCE IS AI organisait son deuxième colloque annuel afin de soutenir et de promouvoir l’écosystème français de l’IA. Pendant deux jours, chercheurs, experts et entrepreneurs se sont affairés sur la réflexion autour d’une intelligence artificielle dite “humainement” augmentée. L’homme est ainsi replacé au centre du débat. Si l’IA est reconnue comme étant une technologie de pointe pouvant résoudre des problèmes à forte complexité logique et algorithmique, elle ne peut en aucun cas se substituer à l’esprit critique et rationnel de l’homme, indispensable pour la prise de décision.

D’autant que sans l’homme, l’intelligence artificielle n’existerait pas, car elle doit être programmée par un cerveau humain. Et même si elle peut être auto-apprenante, elle connait souvent ses limites en termes d’éthique et d’émotion. Elle est complémentaire à l’homme et ne doit pas être vu comme un moyen de substitution.

 

Quid de l’intelligence artificielle pour l’industrie ?

Lors d’un panel sur l’avenir de l’industrie manufacturière redéfini par l’IA, Guillaume de Saint-Marc, Directeur du Centre d’Innovation de Cisco France (PIRL), a fait état de grandes opportunités pour ce secteur. En effet, il a constaté :

  • un gain de productivité des ouvriers à l’aide de maintenance prédictive grâce à des applications dotées d’IA (Voir un cas concret avec Tellmeplus).
  • une meilleure flexibilité des processus manufacturiers, par l’automatisation des chaînes d’assemblage et de fabrication.
  • une amélioration de l’expérience client, visible par la production de produits et de services de plus en plus sophistiqués et personnalisés avec un meilleur rapport qualité/prix.

Force est de constater qu’en dépit des inquiétudes que suscite l’intelligence artificielle sur l’avenir, la complémentarité des interactions entre hommes et machines est nécessaire pour bâtir l’industrie du futur et contribuer à une forte dynamique pour la croissance de notre pays.

Découvrez Guillaume de Saint Marc s’exprimer sur le panel de France is AI:

Tags:
Laisser un commentaire

Share