Cisco France Blog
Share

Nexus 1000v : 5 ans déjà et beaucoup d’évolutions

- 2 September 2013

Cinq ans déjà que le switch logiciel Nexus 1000V a fait son apparition en tant que pionnier du marché des réseaux virtuels avec son lancement pendant le VMworld 2008.

  Depuis de l’eau a coulé. 8000 clients l’ont adopté et cela continue, aidé en cela par le support de Microsoft Hyper-V et bientôt de Linux/KVM.

  Depuis le Software Defined Network (SDN) est arrivé mais  l’intérêt les solutions de réseaux virtuels demeure et continue même à croitre.

  Profitons de ce 5 ème anniversaire pour reprendre quelques points qui expliquent l’attrait du switch logiciel Nexus 1000v.

Le Nexus 1000v est plus qu’un switch virtuel .

A l’annonce, le Nexus 1000v était un vSwitch distribué pour les environnements vSphere de VMware. Depuis le Nexus 1000v a évolué en devenant un leader des solutions de réseau pour le cloud , les plateformes de services et fournir ainsi une solution de virtualisation de réseau  (avec VXLAN) multi tenants et hautement évolutive capable de prendre en compte différents hyperviseurs.

Le Nexus 1000v a été la première plate-forme à proposer des services chainés (service chaining) , de la redirection de services au travers de la technologe vPath. Le Nexus 1000v avec l’ « advanced edition » inclut le firewall par zones Virtual Security Gateway VSG. L’étendue des services proposes avec le Nexus 1000v s’est encore accrue avec l’addition de  Cloud Services Router CSR, NetScaler 1000V , vWAAS (WAN Acceleration), ASA 1000V Cloud Firewall, et Cisco Prime vNAM (Network Analysis  Monitoring).

Le Nexus 1000v permet également d’étendre de manière sécurisé un cloud privé à un cloud d’un fournisseur de services avec le Nexus 1000v Intercloud. Avec cette solution les règles et les services virtuels restent consistantes dans le cloud public.

Nexus 1000v la première solution de  virtualisation du réseau

 Cisco a inventé la technologie VXLAN  et l’a partagée avec d’autres partenaires pour créer le standard ouvert IETF standard en aout 2011. Le format de la trame L2-LISP   devenu le format de la trame VXLAN est aujourd’hui largement adopté et constitue aujourd’hui les bases des solutions de virtualisation de réseaux. En janvier 2012 le Nexus 1000v a été la première plateforme de l’industrie disponile pour des solutions basées sur VXLAN.  A présent nous avons des plans pour supporter les solutions basées sur NVGRE pour les environnements Hyper-V de Microsoft.

Le Nexus1000v a été également la première plate-forme pour livrer des passerelles VXLAN-VLAN à des fins d’interopérabilité entre infrastructures virtuelles et physiques.

Le Nexus 100v a été aussi le premier à apporter des améliorations au standard IETF VXLAN, comme les déploiment multicast-less. Le Nexus 1000v est capable de supporter 16.000 segments VXLAN  et des milliers de tenants avec jusqu’à 32.000 VMs par paire de Virtual Supervisor Module (VSM).

N1K VXLAN 

Le  Nexus 1000V pensé pour l’automatisation

Le Nexus 1000V ciblait à l’origine les administrateurs réseaux au travers des lignes de commandes bien connues NX-OS CLI et a supporté dès le premier jour les interfaces XML/netconf. Depuis la plate-forme a évolué et inclut  les APIs REST pour l’automatisation et le support de Power Shell pour Hyper-V de Microsoft. Le Nexus 1000v intègre également différents outils d’orchestration tels que vCloud Director, Microsoft SCVMM, OpenStack et Cisco UCS Director.Bien sur le Nexus1000v est aussi intégré avec  Data Center Network Manager (DCNM) pour faciliter l’administration.

Le Nexus 1000v indépendant du materiel

Le  Nexus 1000V utilise le système d’exploitation très largement déployé le Cisco NX-OS. Mais le Nexus 1000V peut être déployé sur d’autres équipements que des commutateurs Nexus de Cisco ou des serveurs UCS. Avec les annonces récentes des archoitecture de fabrics Dynamic Fabric Automation (DFA) et  Application Centric Infrastructure (ACI), le Nexus 1000V continue de se  différentier des commutateurs de commodités.

Tags:
Laisser un commentaire

Share