Blogue de Cisco Canada
Partagez
tweet

Comment se sent-on quand on est un des athlètes choisis pour porter le flambeau pour le Canada?

- 9 July 2015 3:51 pm

Comment se sent-on quand on est un des athlètes choisis pour porter le flambeau pour le Canada? 

Être porteur du flambeau est pour moi le symbole de mes expériences : les épreuves et les mésaventures, les victoires et les défaites, la passion et les efforts non seulement de ma part, mais de ma famille, de mes voisins et de mon pays du Canada. Les mots ne peuvent exprimer l’étendue de ma gratitude, de ma reconnaissance et de ma passion d’être un athlète, un étudiant, un citoyen et un fier représentant du Canada pour cet événement et, je l’espère, pour bien d’autres encore. Porter le flambeau a été l’un des plus grands honneurs que j’ai jamais eus dans ma vie et en tant qu’athlète. Cet acte symbolise la reconnaissance et l’estime que le Canada m’accorde en tant qu’athlète et de tous ceux qui m’ont aidé et guidé dans mon cheminement jusqu’ici. Pour moi, ce flambeau représente littéralement le poids des efforts et de la passion dont nous les athlètes faisons preuve pour atteindre nos buts ainsi que les gestes quotidiens d’amour et de dévouement de nos parents et de nos coéquipiers. Chaque jalon du parcours du flambeau sera le symbole des multitudes d’étapes que j’ai effectuées pour chaque entraînement d’épreuve. Le transfert du flambeau symbolise que je passe le flambeau à la jeune génération pour laquelle j’espère être un modèle exemplaire. En tant que citoyen d’un pays dont les moyens de subsistance se sont reposés sur les hommes et les femmes qui ont travaillé d’arrache-pied et n’ont négligé aucun effort pour nous élever, je suis aussi reconnaissant de la valeur d’un dévouement total en donnant le meilleur de moi-même à mon pays, que je gagne, perde ou arrive ex aequo. Tout cela dans le but d’honorer ceux qui ont fait des sacrifices pour me donner ces chances.

Screen Shot 2015-07-09 at 3.49.37 PM

Auteur:  Adam Tomlinson

Né à Toronto, Adam a été initié aux arts martiaux et au sport olympique du taekwondo de l’école d’art martial de ses parents dès son plus jeune âge. En 2012, il a participé à son premier championnat national; où il a obtenu une deuxième place sur le podium, mais s’est senti inspiré et privilégié d’avoir accompli une si grande étape de sa vie. Dès cet instant, son amour pour le taekwondo et pour son pays s’est épanoui et en redoublant d’effort et de volonté, il a remporté son premier championnat canadien en 2013. Plus tard cette même année, son entraînement intensif lui a valu son premier championnat américain des Jeux panaméricains au Mexique, tout en poursuivant des études secondaires, où il a remporté la médaille d’or grâce au soutien de son père, de son entraîneur et de ses coéquipiers. En 2014, il a remporté son premier championnat national pour adultes, le rapprochant de son plus grand désir, participer aux Jeux olympiques. Pour Adam, l’important n’est pas de remporter uniquement les honneurs, mais de se battre pour y arriver, d’aller de l’avant, de s’engager dans la grande aventure de représenter le Canada pour montrer son amour du sport et de son pays. C’est ce qui lui fait le plus plaisir dans ce long parcours d’athlète.

 

Laisser un commentaire

Partagez
tweet