Cisco France Blog
Share

L’été du datacenter (3/4) – “5-3-1” : Offrez un powerlift à votre datacenter …

- 18 August 2017

Entraîné par la frénésie crossfit de notre experte réseaux Marija Petrova, j’ai réalisé avec amusement que, selon la médiatique méthode 5-3-1 de Jim Wendell, les planètes Cisco viennent d’entrer en conjonction parfaite pour faire rapidement gagner à votre data center et cloud hybride puissance et robustesse !

  • 5 : notre cinquième génération de serveurs UCS
  • 3 : la nouvelle release de notre Application Centric Infrastructure (ACI)
  • 1 : la première bougie soufflée par notre infrastructure hyperconvergée HyperFlex.

 

Serveurs UCS M5 : parce que performance ne doit pas rimer avec rigidité

Avec notre cinquième génération de serveurs, nous avons apporté l’agilité et la simplicité nécessaire pour doter vos utilisateurs et vous-même d’une véritable expérience cloud on-prem. Mais aussi fiers que nous soyons des avancées technologiques – comme la plus forte densité de processeurs graphiques GPU sur le marché, ou le support du protocole NVMe sur l’ensemble de notre portfolio – la véritable avancées de nos serveurs UCS repose sur leur modèle opérationnel et sur notre approche architecturale. Une approche architecturale respectueuse des besoins spécifiques de chaque application qui garantit une liberté de configuration afin d’assurer un niveau de performance optimal, et qui préserve la flexibilité nécessaire grâce à une gestion commune et un pool unique de ressources.

A relire : 3 raisons pour lesquelles nos serveurs M5 sont vraiment différents

Quelques semaines à peine après ce lancement, nous enregistrons déjà neuf records mondiaux : les premiers benchmarks SAP et Spec.org démontrent une progression des performances pouvant atteindre les 86%. En intégrant le logiciel au coeur de cette cinquième génération de serveurs, l’infrastructure devient véritablement software-defined, entièrement abstraite à chacun des niveaux. Vous achetez donc bien plus que des serveurs : vous achetez un véritable système pensé et conçu pour une configuration logicielle – qu’il s’agisse de serveurs en mode standalone, des briques d’un système unifié UCS, voire de serveurs à la périphérie réseau déjà configurés pour les futures options de cloud management. Comme pour nos autres solutions, notre promesse est de vous aider à préparer le futur tout en protégeant vos investissements existants.

Infographie : Cisco UCS M5 Servers Claim 9 New World Records on Industry Benchmarks

 

Nouvelle release 3.0 pour ACI : cap sur le multi-site !

Avec dorénavant 4000 clients à travers le monde, notre solution de Software-Defined Networking continue de s’imposer. Un milestone particulièrement significatif puisque cette 4000e référence se trouve être un fleuron de l’industrie automobile française. Quelques semaines auparavant, c’est un pure player national du retail qui franchissait le cap. Une variété de secteurs témoignant de l’universalité d’ACI (Application Centric Infrastructure), et qui profiteront des dernières avancées de la version 3.0 annoncée le 10/08.

Cisco ACI Multi-Site™

Cette version 3.0 met l’accent sur la gestion multi-sites. L’avancée la plus significative en matière d’interconnexion réseaux réside dans une nouvelle approche architecturale permettant d’interconnecter et de gérer des sites multiples et dispersés, chacun opérant comme un fabric unique. Il est ainsi possible de gérer une multitudes de fabrics distants via un point de gestion central, de partager les politiques sur l’ensemble des sites, d’augmenter la disponibilité grâce à l’isolation des erreurs, et de faciliter le déploiement d’ACI à grande échelle.

Cisco ACI 3.0- Multi Site TMCisco ACI 3.0 - Multi Site TM - Add Sites
Cisco ACI 3.0 - Multi Site TM - Single fabric

Cette nouvelle release est également agrémentée de nouveaux features pour vous rendre le quotidien vraiment plus simple.

Intégration VMM avec Kubernetes

Kubernetes automatise le déploiement, le scaling et la gestion des containers dans un cluster. ACI 3.0 permet d’intégrer ces clusters  Kubernetes dans l’APIC en tant que domaine VMM

Cisco ACI 3.0 - Kubernetes

 

Une collaboration améliorée

Ce nouveau feature permet de partager avec d’autres utilisateurs des informations sur l’ensemble des objets. L’example ci-dessous vous montre, par exemple, comment simplement générer et partager un lien concernant vos entités.

Cisco ACI 3.0 - Sharing feature

Cloning

Vous pouvez dorénavant cloner politiques, contrats ou n’importe quel objet générique depuis le menu de gauche. Il suffit d’effectuer un simple clic droit et de saisir un nom unique pour l’objet ainsi cloné.

Cisco ACI 3.0 - Cloning

Maintenance et gestion des anomalies

  • Le mode maintenance (GIR) permet d’isoler un switch du réseau afin de réduire les perturbations de service à leur strict minimum. Grâce à ce mode maintenance, il est aujourd’hui possible de debugger un switch en temps réel, sans aucun impact sur le trafic.
  • L’accès aux features de troubleshooting se fait dorénavant par un simple clic droit sur l’objet concerné, depuis le menu de gauche.
  • Un nouveau feature fait son apparition : le “System Fault”.  Comme son nom l’indique, il permet d’identifier les erreurs système. L’intérêt réside surtout dans la possibilité d’y répertorier l’ensemble de vos domaines, d’identifier les erreurs et d’en indiquer la possible cause. Le tout accompagné d’une courte explication. En cliquant sur l’erreur ainsi identifiée, vous accédez également à un historique capable de remonter d’une minute jusqu’à une heure avant le problème rencontré ! A la clé, une visibilité additionnelle afin d’identifier plus rapidement les causes d’erreurs.

 

Cisco ACI 3.0- Maintenance ModeCisco ACI 3.0 - Systems FaultsCisco ACI 3.0 - Systems Faults - Audit Log

Une interface encore plus intuitive

Quitte à bénéficier d’autant de nouveautés, autant le faire depuis un dashboard simple et user-friendly. Le look-and-feel de l’interface a été amélioré grâce à de nouveaux format et style. Il ne s’agit pas d’un simple rafraichissement cosmétique. Ce nouveau format a été pensé pour faciliter la navigation et la rendre plus efficace.

  • Vous disposez par exemple de quatre nouveaux boutons de menus pour les fonctions de recherche, les notifications, vos paramètres et préférences comme les permissions ou les certificats, et pour les outils systèmes comme l’inspecteur API ou la connexion distante.
  • La barre d’outils a également été standardisée : les icônes “Health” et “Refresh” étant dorénavant disponibles au même endroit sur l’ensemble de l’application.
  • La navigation latérale a également été améliorée : les icônes bleues représentant dorénavant les objets, les grises étant consacrées aux dossiers.
  • En matière de navigation, les politiques pouvaient se retrouver dans des emplacement multiples. Ces emplacements ont été fusionnés afin de proposer un emplacement central unique. L’ensemble des politiques “white lists” se retrouvent ainsi dans l’onglet “System Settings”.

Cisco ACI 3.0- menu buttons - system tools

Cisco ACI 3.0 - menu buttons - preferences

Retrouvez l’intégralité de la release note Cisco ACI 3.0 ici

Logo AnsibleA noter pour conclure qu’à compter de septembre, 26 modules ACI seront disponibles dans la version 2.4 d’Ansible. Le framework d’automatisation et de gestion des configurations est devenu la vedette des outils DevOps. Récemment acquise par Red Hat, Ansible permet d’automatiser le provisioning cloud, la gestion des configurations réseau, le déploiement applicatif, l’orchestration intra-services etc. Conçu pour des déploiements multi-tiers, Ansible modélise l’infrastructure IT en décrivant comment l’ensemble de vos systèmes interagissent, plutôt que de gérer un système à la fois. Ansible permet ainsi de définir l’état désiré et les paramètres de l’infrastructure sans se préoccuper des étapes de programmation spécifiques nécessaires pour atteindre cet état. En résumé, vous décrivez ce à quoi vous voulez que votre infrastructure ressemble, et Ansible détermine comment y arriver. Cerise sur le gateau, pour maintenir cet état désiré, c’est Ansible qui s’occupe de vérifier les configurations en cours et procède aux changements quand ils sont nécessaires. La disponibilité d’un support ACI dans Ansible est une bonne nouvelle à deux titres :

  • Il permet aux clients Ansible/Red Hat d’automatiser leur réseau ACI beaucoup plus simplement, tout en rapprochant les équipes réseaux et les équipes applicatives et DevOps
  • Complémentaires des modules déjà existants pour nos solutions UCS et Nexus, ces nouveaux modules pour ACI nous permettent aujourd’hui de disposer du support Ansible le plus complet du marché

 

Première bougie soufflée pour Cisco HyperFlex

De DevOps il est également question avec la nouvelle version de Cisco HyperFlex. Nous parlons régulièrement sur ce blog de transformation numérique. Derrière ce buzzword se cache une réalité opérationnelle : le développement logiciel agile et les méthodologies DevOps. Ces deux piliers sont devenus essentiels aux processus d’intégration continue et au déploiement continu : le développement agile permettant de créer rapidement des logiciels, les méthodologies DevOps de les commercialiser. Concrètement, ces dernières  structurent et automatisent la mise en production et codifient les exigences en matière de performance et de sécurité. Une fois déployée, une application doit fonctionner de manière cohérente, et ce d’une version à l’autre.

En savoir plus : L’infrastructure hyperconvergée Cisco HyperFlex en bref

Mais à l’heure où les développeurs ont besoin d’outils et de processus intégrés pour progresser plus vite, hors de question de les freiner ! Vous devez leur garantir un accès à la demande aux environnements de développement, de test, de déploiement. C’est pourquoi, au delà de la nécessaire évolution des procédures, la transition vers des méthodologies DevOps requiert une amélioration franche en matière d’efficacité et d’automatisation. Et si vous pouviez justement utiliser une même solution pour ces trois environnements ? Grâce à HyperFlex, vous pouvez, entre autres, créer rapidement de nouveaux environnements en clonant ceux existants. Une fois la création terminée, vous n’avez plus à vous soucier des ressources en panne : elles sont renvoyées au pool de stockage unique du cluster. L’espace de stockage est économisé non seulement en exécutant les processus de test, de développement et de production sur le même système, mais également en utilisant une plate-forme de données et son système intégré de déduplication et de compression en direct des données.

A télécharger le livre blanc : Hyperconvergence : quelle plateforme de données choisir pour garantir une véritable évolutivité ?

Et puisque le multi-site est à l’honneur de la version 3.0 d’ACI, concluons ce chapitre en rappelant qu’il est possible, pour les applications devant être exécutées dans plusieurs sites, de les développer et de les tester sur un cluster Cisco HyperFlex avant de les déployer sur divers clusters éloignés, voire dans le monde. Les profils de service d’UCS autorisant un clonage précis des configurations matérielles et le management d’UCS permettant de gérer les clusters dans les environnements locaux et distants depuis une même console. Le seul problème de si parfaites automatisation et gestion multi-sites, c’est que vous risquiez de finir bien trop sédentaire ! Autant de bonnes raisons et de temps récupéré pour vous aussi entamer votre powerlift cette rentrée  …

Tags:
Laisser un commentaire

Share