Cisco France Blog
Partager

Blockchain et Fog computing, le duo gagnant

- 28 June 2018

La blockchain est l’une des grandes tendances du moment. Et pour cause : elle permet de sécuriser et d’authentifier les transactions entre différentes parties. Un concept  enfin appliqué aux usages actuels.

Nous l’avons vu dans deux précédents articles : la blockchain peut être utile pour votre entreprise, que vous soyez dans le domaine de la finance, du service, de l’énergie, de l’industrie ou encore de la supply chain. Cette technologie sécurise vos transactions, élimine les intermédiaires, et authentifie certains de vos actes.

Avec la démocratisation des technologies IoT dans certains environnements, comme l’usine ou la ville intelligente, la blockchain prend tout son sens. La Blockchain et le Fog Computing constituent un duo gagnant.

Consulter l’infographie : La Blockchain pour les Entreprises

 

La blockchain répond aux défis du fog computing

L’un des défis dans un environnement informatique distribué comme le fog computing est de savoir comment protéger les ressources réseau et les transactions avec une structure de sécurité également distribuée. Le fog computing crée un système de maillage où tous les nœuds ont des rôles égaux, en fonction de leurs capacités, et sur lesquels nous distribuons des charges de calcul. L’infrastructure et les nœuds étant gérés par différentes entités, il est indispensable de disposer d’une sécurité distribuée. La technologie blockchain est justement faite pour répondre à ce défi.

Les fonctionnalités autonomes du edge computing nécessitent des échanges de confiance en hors-connexion. Le edge computing devenant un élément essentiel de l’IoT et des applications 5G, il devient de plus en plus nécessaire de tirer parti de la technologie des registres distribués pour établir un consensus sur chaque transaction.

Mais la blockchain ne convient pas aux applications de edge. Le PoW nécessite beaucoup de puissance de calcul et ne peut être hébergé dans dans le edge. Il existe cependant d’autres protocoles, comme le PoS, qui sont capables de fonctionner de façon similaire au edge.

 

Cisco oeuvre pour le duo blockchain – IoT

Dans le cadre de sa mission visant à accélérer l’adoption du fog computing, le consortium OpenFog travaille à la construction d’une architecture interopérable et composable pour la blockchain dans ces environnements. Cela implique d’avoir différentes entités dans le système qui ne se connaissent pas, mais qui doivent prendre une décision consensuelle dans un système distribué. Le travail du consortium dans ce domaine soutient l’autonomie, l’un des huit piliers de l’architecture de référence OpenFog.

C’est pourquoi les experts Cisco voient déjà plusieurs startups orientées blockchain rejoindre le OpenFog Consortium, notamment:

  • iExec: le premier marché basé sur la blockchain pour le cloud computing décentralisé
  • Hyperchain: plate-forme de blockchain au niveau de l’entreprise pour la prévention de la fraude, le commerce de données, la chaîne d’approvisionnement et les valeurs mobilières
  • KeyChain: infrastructure globale de sécurité des données de blockchain pour la finance, l’industrie et l’entreprise
  • Xage: la première plate-forme de sécurité protégée par blockchain pour l’IIoT
  • SONM: services cloud distribués tels que PaaS et IaaS, basés sur le brouillard et sécurisés par blockchain
  • Aetherworks: logiciel original pour les systèmes distribués, y compris le stockage défini par logiciel et le fog computing

Les systèmes de distribution de la confiance entre les différents acteurs dans un environnement de fog computing doivent être ancrés dans le cadre de l’architecture OpenFog pour assurer l’interopérabilité. Cela permettra des cas d’utilisation horizontale où les fournisseurs de systèmes distribués peuvent banaliser et vendre des ressources informatiques de fog, avec l’assurance d’être payés pour ces services. Toute ressource connectée à un système OpenFog pourrait alors devenir une marchandise.

Un groupe au sein du Consortium OpenFog travaille actuellement à la mise en place des exigences de base pour activer les ledgers distribués. Ce travail conduira à des exigences supplémentaires dans le cadre d’architecture, ainsi qu’à la création d’un groupe de travail formel. Restez à l’écoute pour apprendre comment ces efforts se développent.

 

Lire l’article original de Frank Michaud : Blockchain and Fog : Made for each other.

En savoir plus sur les solutions Cisco pour la blockchain.

Tags:
Laisser un commentaire