Cisco France Blog
Partager

VivaTech 2018 : la blockchain, quel intérêt pour votre entreprise ?

- 14 May 2018

La blockchain prend de plus en plus d’ampleur. Preuve en est : selon un rapport CNBC, plus de 26 000 projets ont été créés l’an dernier sur Github. Et pour cause : la blockchain répond au besoin de tiers de confiance dans certains procédés et transactions.

Chez Cisco, nous croyons intimement au potentiel de cette technologie innovante. Depuis plusieurs années, nous investissons dans son développement, que ce soit au sein de la Trusted IoT Alliance, des différents consortiums auxquels nous appartenons – comme Hyperledger ou Enterprise Ethereum Alliance – ou en interne, avec des brainstormings réunissant des experts, dont des représentants clients.

La blockchain permet de sécuriser et décentraliser l’enregistrement de transactions. Finance, Transports, Immobilier, Commerce, Industrie, Energie… nombreux sont les secteurs pour lesquels la blockchain peut simplifier les process. Mais quel intérêt pour votre entreprise ?

Vous pouvez envisager un projet blockchain si et seulement si vous souhaitez mettre en place un projet impliquant la gestion de grands volumes de données à partager entre plusieurs participants indépendants. Voici 4 avantages à explorer.

 

1) Sécuriser les transactions financières

L’aspect financier est celui qui est le plus souvent associé à la blockchain, notamment grâce au bitcoin. Cette technologie facilite et sécurise les échanges financiers entre les individus, et même avec les entreprises ; tout comme vous le feriez avec Paypal par exemple.

D’autres cas d’usage sont envisagés, dans les domaines du financement participatif, de la gestion d’actifs, de la transmission de titres financiers et d’actions (notamment pour les sociétés non cotées en Bourse), ou encore pour les levées de fond. La blockchain permet alors l’authenticité et l’unicité des transactions.

 

2) Eliminer les intermédiaires

Dans certaines contractations, des organismes sont en charge de l’intermédiation, ce qui peut parfois compliquer et ralentir les process.

Dans le secteur de l’énergie, Bouygues Immobilier travaille sur un projet de mini smart grid, où chacun pourrait vendre de l’énergie (produite via des panneaux solaires individuels par exemple) à son voisin.

Dans le secteur de l’assurance, la blockchain permettrait d’automatiser la création de contrats ou faciliter les déclarations des assurés, diminuant ainsi les temps de traitement et les coûts.

Grâce à la blockchain, les contractants peuvent s’engager en toute sérénité, car la technologie fait office d’intermédiaire de confiance.

 

3) Authentifier des actes ou des certificats

S’assurer de la véracité d’un document, qu’il s’agisse d’un acte de propriété, d’un certificat d’authenticité, ou encore d’un diplôme, n’est pas toujours chose facile.

Dans le milieu de l’immobilier, la blockchain peut être utilisée pour donner de la visibilité sur les actes de propriété, ou encore pour attester de l’état de la propriété foncière des individus.

Dans le secteur de l’Education, le MIT (Massachussetts Institute of Technology) a mis en oeuvre une blockchain pour l’édition de diplômes digitaux, permettant de les valider officiellement auprès de tous les organismes et entreprises qui en auront le besoin.

La blockchain permet ainsi d’attester de l’authenticité des actes officiels.

 

 

4) Tenir des registres

La traçabilité d’actifs, de produits, ou d’événements peut être obscure, voire non historisée.

Dans les domaines de l’Industrie et du Commerce, il est désormais possible de suivre sur le trajet d’un actif – produit ou humain – sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, depuis le fournisseur jusqu’au revendeur. Cela permet de mieux vérifier le respect de la chaîne du froid dans le secteur alimentaire, ou encore le respect de la gestion des déchets toxiques, dans le secteur de l’environnement. En savoir plus : La blockchain : un nouveau paradygme pour la sécurité de votre supply chain ? 

Certaines initiatives voient même le jour dans le domaine de la voiture d’occasion, afin de certifier à l’acheteur l’historique du véhicule (date d’achat, dates des contrôles techniques, kilométrage, etc.). Cela permet, entre autres, de diminuer les fraudes.

Avec la blockchain, ces registres sont réalisés automatiquement, validés par des organismes officiels et mis à disposition des utilisateurs ou bénéficiaires finaux.

 

Vous l’avez compris, cette technologie est pleine de promesses et de nombreux cas d’usage sont en cours d’élaboration et de test. Pourtant, plusieurs problématiques restent à résoudre, notamment le cadre juridique définitif de la technologie, ainsi que l’utilisation des données personnelles (notamment avec l’entrée en vigueur du RGPD – Règlement Général pour la Protection des Données – le 24 mai 2018). Malgré cela, il est indispensable que vous vous y penchiez pour savoir comment l’exploiter au mieux.

 

Parlons blockchain à Viva Technology 2018 !

La blockchain sera un des sujets phares de Viva Technology 2018. Sur notre stand, venez rencontrer nos startups spécialisées dans la blockchain, dont Stratumn.

Rejoignez-nous à Viva Technology 2018, du 24 au 26 mai 2018, à Porte de Versailles !

Tags:
Laisser un commentaire