Blogue de Cisco Canada
Partagez
tweet

Les porteurs du flambeau sont des héros à l’échelle locale. Parle-nous de certains des obstacles que tu as dû surmonter

- 11 July 2015 3:54 pm

Les porteurs du flambeau sont des héros à l’échelle locale. Parle-nous de certains des obstacles que tu as dû surmonter?

Je me nomme Brianna Buckle et je suis l’une des 200 personnes dans le monde qui souffrent d’une maladie cardiaque rare nommée truncus arteriosus. En raison de cette maladie, je suis née sans artère pulmonaire et, par conséquent, mon cœur n’était pas relié à mes poumons. J’ai subi quatre grandes chirurgies à cœur ouvert. La vie n’a pas toujours été facile ou tendre pour moi. J’ai relevé mon plus gros défi à l’âge de 20 jours, durant ma première chirurgie à cœur ouvert. Après l’opération, on me donnait 24 heures à vivre. Je ne me souviens de rien, mais je me suis battue! Je ne me souviens pas de mes deux chirurgies suivantes, mais je me rappelle celle que j’ai subie à 10 ans. J’étais craintive dans la salle d’opération. Je me souviens m’être réveillée et de ne pas savoir où j’étais ni ce qui se passait. À la maison, j’avais beaucoup de difficulté à monter les marches et je ne pouvais rien faire. Mon retour à l’école a été encore pire. Le personnel et les étudiants ne me laissaient rien faire et tout le monde me traitait comme un flocon de neige. À la plage ou la piscine, je porte un bikini, mais je sens que les gens regardent mes cicatrices chirurgicales, ce qui me rend triste, car j’en suis fière, elles sont les traces des combats que j’ai livrés. Une autre difficulté que je dois surmonter réside dans certains sports d’endurance. J’ai joint une équipe de ski de fond et il m’était difficile de participer à des compétitions, ce qui m’a découragé. J’ai pensé abandonner, mais je ne suis pas une lâcheuse. J’ai terminé la saison et j’ai été nommée « Athlète du mois ». En outre, après les cours d’éducation physique, j’ai de la difficulté à faire baisser mon rythme cardiaque et je me promène avec le visage rouge plus longtemps que les autres étudiants. Toutefois, mes parents disent que cela me donne simplement un sourire radieux et c’est pourquoi j’ai un large sourire!

Qu’est-ce que le fait d’être une porteuse du flambeau signifie pour toi? 

Il s’agit d’un immense privilège et d’un insigne honneur d’avoir été choisie pour porter le flambeau des Jeux panaméricains au nom du Sick Kids Hospital. J’étais au septième ciel lorsque j’ai appris que je faisais partie d’un petit groupe de personnes sélectionnées parmi lesquelles les porteurs du flambeau seraient choisis. Lorsque l’on m’a annoncé que je serais porteuse, j’étais complètement emballée de participer à cet événement unique. Je vois cela comme une occasion de prendre part à un événement extraordinaire et de fièrement représenter l’hôpital Sick Kids en tant qu’ambassadrice! Je suis une compétitrice redoutable et je n’aime pas abandonner. Le fait d’être une porteuse du flambeau nous donne, à moi et à un grand nombre d’autres enfants qui souffrent de maladies, l’occasion de montrer à tout le monde de quoi nous sommes faits. Participer à cet événement pour l’hôpital Sick Kids me permet de montrer au nom de tous les enfants malades de cet hôpital que nous sommes forts, déterminés et combatifs. De plus, même si nous avons de graves problèmes de santé, nos activités quotidiennes ne sont pas définies par nos problèmes. Je refuse de laisser ma maladie cardiaque me ralentir et je représenterai d’autres enfants assis dans des lits d’hôpitaux qui se demandent quand ils pourront rentrer chez eux. Je porterai le flambeau pour eux! Il y a toujours de l’espoir et de l’inspiration et je veux que ce flambeau apporte l’espoir, l’inspiration et le courage aux autres ambassadeurs de l’hôpital Sick Kids, car au moment où je le porterai pour moi, je le porterai fièrement pour tous les enfants de l’hôpital Sick Kids.

Screen Shot 2015-07-11 at 3.53.55 PMJe me nomme Brianna et je suis la cadette d’une famille de cinq enfants. Dans ma famille, on me nomme la miraculée, car j’ai subi de multiples chirurgies à cœur ouvert pour une affectation cardiaque très rare, dont la première alors que je n’avais que 21 jours. Je suis une ambassadrice pour le Hospital for Sick Children de Toronto depuis que j’ai quatre ans, parlant de mon histoire et des efforts héroïques qu’a déployés l’équipe médicale qui continue de me soutenir et de me garder en vie.

Je suis actuellement en 9e année et j’aime lire, courir, nager et patiner. J’aime aussi pratiquer le tir à l’arc et le soccer et j’adore jouer au hockey de rue avec mon frère de 6 ans. Je sais que j’ai reçu le don de la vie et j’ai l’intention de m’en servir pour aider d’autres personnes! Je suis bénie et vraiment très reconnaissante!

 

Laisser un commentaire

Partagez
tweet