BeLux Blog
Partagez
tweet

Le cloud pour doper le chiffre d’affaires?

- November 10, 2016 8:51 am

Presque toutes les entreprises du monde cherchent comment renforcer leur croissance en augmentant le chiffre d’affaires (top-line growth) ou en confortant l’efficacité de la vente de certaines activités (bottom-line growth). Bonne nouvelle : une étude réalisée à la demande de Cisco démontre que le cloud contribue directement aux deux types de croissance.

Le bureau d’étude IDC a interrogé 6 100 responsables informatiques de 31 pays. Ce sondage a mis en évidence qu’en 2015, l’utilisation du cloud par les entreprises a affiché une croissance de pas moins de 60%. Quelques 70% utilisent désormais le cloud. Près de trois quarts des personnes interrogées misent sur le cloud hybride, quoiqu’IDC s’attende à ce que les investissements dans le cloud privé augmentent encore de 40% dans les deux prochaines années.

Toujours plus d’entreprises sont donc convaincues des économies réalisées grâce au cloud. Bien qu’un peu plus de la moitié des répondants indiquent que le cloud les aidera à utiliser le budget IT de manière plus stratégique, seuls 3% des utilisateurs parviennent à augmenter effectivement leur chiffre d’affaires grâce au cloud. Comment cette disparité s’explique-t-elle ?

Gros plan sur l’innovation et la transformation numérique

La réponse est assez simple. De nombreuses entreprises sont encore dans la « first wave of cloud value » et ont une faible « maturité dans le cloud ». Des utilisateurs occasionnels ou opportunistes considèrent le cloud comme un outil qui réduit les coûts et qui permet de conclure de meilleurs accords (service level agreements) avec les fournisseurs de logiciels et d’offrir une meilleure expérience client.

cloud-adoption-levels Les utilisateurs les plus avancés déploient une stratégie dans le cloud très réfléchie qui leur permet d’atteindre une croissance moyenne de 4%, d’utiliser le budget informatique 200 fois plus intelligemment – et donc dans une perspective plusstratégique, de démarrer les services IT 99 fois plus rapidement et en même temps de réduire leurs frais informatiques de 77%.
Ils sont tous dans la « second wave of cloud value » et considèrent que le cloud est un tremplin pour l’innovation et la transformation numérique. Selon un récent rapport, environ 40 pour cent de nos meilleures entreprises disparaîtront du marché dans les cinq ans suite aux effets de la « disruption numérique ». Les répondants indiquent que le cloud les aide à recruter plus rapidement des clients (68%) et à pénétrer plus rapidement de nouveaux marchés (18%).

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais par où commencer ?

Le temps est donc venu de franchir l’étape suivante, mais il n’est naturellement pas simple de définir une bonne stratégie de cloud. Avec Cisco Domain Ten, nous avons aussi établi un cadre pour accélérer votre transformation numérique. De cette manière, il est possible de dresser une feuille de route de deux à trois ans, avec les étapes recommandées pour votre transformation vers le cloud.

Savez-vous quelles applications mettre dans le cloud et à quel endroit ? Savez-vous dans quelle mesure la transition totale ou partielle vers le cloud influe sur vos coûts, l’évolutivité, la sécurité et la data governance ? Quand utiliser le cloud public, quand votre propre matériel ?

Suis-je un pionnier (early adopter) ou un suiveur (fast follower) ?

La réponse à ces questions diffère en fonction de l’entreprise et du secteur. Avec IDC, nous avons mis les réponses de nos répondants dans une matrice qui vous permet de répertorier votre propre utilisation du cloud et de la comparer aux scores de vos homologues du secteur. Nous vous montrons les secrets d’un démarrage réussi, les priorités des tâches et l’impact possible sur les croissances top– et bottom-line de votre entreprise.

Laisser un commentaire

Partagez
tweet