Cisco France Blog
Partager

Smart Verbatim post-hivernal 2016


4 May 2016


“Le collaboratif est un standard.”

Par Karine Dognin-Sauze, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’innovation, du numérique et de la métropole intelligente.

Cette affirmation prononcée lors des journées de la métropole intelligente à Lyon le 10 mars, soulignait la nécessité de travailler en écosystème constitués d’une diversité d’acteurs. La dynamique des ateliers et l’intérêt des réalisations présentées ainsi que la pertinence des accélérateurs (French Tech, Tuba, Lyon Urban data…)  impressionnaient. Après une première phase de pilotes, Lyon dresse les constats et pense au passage à l’échelle.

Karine Dognin-Sauze, lors des Journée Métropole 2016 (Source : Lyon métropole ONLYLYON Official)

(Source : Lyon métropole ONLYLYON Official)

“Dans une smart cities, on s’enmerde !”

par Daniel Kaplan, Délégué Général de la FING, lors des journées de la métropole intelligente à Lyon, le 10 mars 2016.
Les villes carré construites de toute pièce sur le sable manquent de vie et les métropoles ouest-européennes doivent penser leur modèle. La smart city ne doit pas être pensée comme une usine territoriale; elle doit veiller à faciliter les échanges et le lien social.

Robert Vassoyan - LesEchos Avril 2016

“Nos estimations de la digitalisation sur un pays comme la France ont un potentiel de 74 milliards de dollars de valeur ajoutée par an. C’est-à-dire de 3 à 5 points de PIB en plus. C’est extrêmement prometteur en termes d’emplois et d’écosystème. “

Par Robert Vassoyan, Président de Cisco France, invité des Echos le 25 avril 2016, et présentant un point de passage sur le programme CDA d’investissement en France et d’accélération de la digitalisation du pays.

Chambers Transformation nuémrique

“La plupart des décisions seront prises à la périphérie.”

Par John Chambers, Président de Cisco, lors de ses échanges avec les startups à Issy-lesMoulineaux le 12 avril 2016, expliquant que le fog computing va changer la manière de concevoir les services et de structurer l’information au plus proche du terrain.

Puis en s’adressant aux startups lors de cette même rencontre, il reprend:

“Quelle a été ma plus grosse erreur ? J’en ai fait quelques unes mais à chaque fois, ça a été de ne pas avoir bougé assez vite. (…)
Le Darwinisme Digital va être désagréable pour ceux qui ne se transforment pas rapidement.”

BIM World 2016

“Le BIM relie le monde virtuel au monde réel en instrumentant notre vision en créant un avatar numérique du bâtiment, alors que l’IoT relie le monde réel au monde virtuel en instrumentant notre environnement et en permettant sa modélisation, sa surveillance ou son contrôle. Même si ces deux forces travaillent en sens inverse, BIM et IoT font tomber les barrières.”

Par Olivier Seznec, Expert Numérique chez SmartUse dans le très bon Manifeste “Conduire la transformation digitale pour la construction, l’immobilier et l’aménagement urbain” publié à l’occasion de BIM World.

“J’ai toujours qualifié le BIM de Bouleversement Interprofessionnel Majeur.”

Belle formule entendue sur le salon BIM World; les rôles évoluent et la répartition de la valeur se rééquilibre lorsqu’on raisonne BIM.

2 réflexions après ce salon intéressant :
1°) le bouleversement majeur indiqué évoquait peu le numérique comme fonction essentielle pour renforcer  l’expérience utilisateur dans un Bâtiment-as-a-service. Aussi nous devrions associer davantage BIM et IOT, en le décrivant comme une Immense Opportunité de Transformation” ?
2°) L’IOT facilite “l’information tout-au-long de la vie” du bâtiment: Aussi il importe de l’intégrer dès la conception pour générer des gains sur les 80% du cycle de vie lié à l’exploitation.

Tags:
Laisser un commentaire