Cisco France Blog
Partagez
tweet

Série Bâtiment intelligent #2 – Quand la lumière est connectée

- 15 May 2017

Cisco et Philips Lighting innovent et créent une solution d’avenir : l’éclairage PoE (Power-over-Ethernet), les luminaires sont alimentés non plus par un câble électrique mais par un câble Ethernet pour faciliter et gérer les échanges d’informations. L’éclairage devient le levier de l’innovation au sein du bâtiment.

Smart City, Smart Cities, Ville Intelligente« Le confort, la pérennité du bâtiment sont largement enrichis et les économies sont substantielles », comme nous l’explique François Darsy, Responsable Marketing en Smart Lighting chez Philips Lighting France que j’ai eu le plaisir de rencontrer. “Au-delà du confort et de la qualité de l’éclairage, les luminaires sont équipés de plusieurs capteurs capables de gérer le bâtiment dans son intégralité, ils supervisent aussi chaque poste de travail

François, pouvez-vous nous expliquer comment le plafond numérique fonctionne ?

Le Digital Ceiling ou Plafond Numérique est connecté en PoE. C’est-à-dire que l’alimentation, via un câble Ethernet et sa connexion en RJ45, permet de faire passer à la fois la puissance des luminaires quand ils s’allument, mais aussi les données. Le luminaire est relié à un switch PoE placé dans le faux plafond, cela évite l’installation d’un double réseau (IP et électrique) et réduit ainsi les coûts de mise en œuvre, tout en étant basé sur une infrastructure évolutive et hautement sécurisée. Chaque appareil a une adresse IPv6, pour assurer l’adressage et la connectivité. Les switches sont reliés au serveur installé dans une baie informatique, afin de piloter le système et collecter le retour d’informations. Un logiciel permet de superviser les données, notamment celles des capteurs embarqués dans les luminaires. La grande innovation de ce système est qu’en éclairant un espace on déploie en même temps un réseau informatique qui sera l’ossature du bâtiment intelligent sur lequel viendront converger tous les usages et toutes les fonctions (quitte à virtualiser plusieurs réseaux sur la même infrastructure physique). L’éclairage étant par nature présent dans tous les espaces du bâtiment et de façon très dense et très homogène il forme un réseau idéal.

Une précision, les luminaires se pilotent-ils individuellement ou bien tous ensemble ?

Par exemple, si une seule personne travaille au bureau, le luminaire la détecte et les autres luminaires avoisinants se mettent en veille. Un niveau de veille de 10 %, 20 % peut également être paramétré. Comme chaque luminaire possède son propre capteur de luminosité, l’éclairage s’adapte en fonction de l’apport de lumière naturelle. Les luminaires proches des fenêtres seront plus « gradés » que ceux situés vers l’intérieur, pour obtenir une ambiance uniforme et n’éclairer que le juste nécessaire. Les luminaires communiquent par VLC (Visible Light communication), c’est-à-dire qu’ils peuvent être identifiés à n’importe quel smartphone, permettant ainsi de localiser l’usager dans le bâtiment de manière très précise. C’est la possibilité de se connecter via une application et de prendre la main sur le luminaire ou sur la zone complète.

A ce jour, quelle est votre plus belle réalisation ?

Notre premier projet mondial est le bâtiment The Edge, siège du cabinet d’audit et de conseil Deloitte à Amsterdam, comportant 6.000 luminaires. Il a été installé fin 2014. Nous avons donc dix-huit mois de retour d’exploitation, ce qui nous permet d’appréhender la valeur d’un système d’éclairage connecté au-delà de sa capacité à éclairer. Le bâtiment Deloitte a ainsi obtenu la meilleure note mondiale au BREEAM, un système d’évaluation et de certification de la performance environnementale des bâtiments, avec un score de 98,4 %. Aujourd’hui, on totalise une quinzaine de bâtiments dans le monde équipés avec cette technologie, dont le siège de CISCO au Canada.

Comment fonctionne un bâtiment équipé d’un système de « Digital Ceiling » et quelle est sa valeur ajoutée ?

Smart City, Smart Cities, Ville IntelligenteLe bâtiment est conçu pour être flexible et optimisé dans son usage. Deloitte NL a développé une application pour ses employés qui leur offre un continuum de services depuis l’affectation des places de parking, jusqu’à la connexion aux services de restauration en passant par une solution de réservation des postes de travail personnalisée. Les espaces de travail ne sont pas nominatifs mais en libre-service et proposés en fonction des usages et des préférences de chacun. Ceci a permis d’augmenter très significativement le taux d’occupation du bâtiment, de libérer des espaces qui ont pu être sous-loués. C’est bien la densité des informations remontées en temps réel par le système d’éclairage connecté qui a permis ces résultats grâce à une analyse très fine de l’occupation des espaces. Cela a aussi permis des gains substantiels sur l’optimisation des plannings des tournées de ménage. De même, l’interconnexion de l’éclairage avec le chauffage et la climatisation ont permis d’importantes économies. Le système de « Digital Ceiling » éclaire et traite l’information. Grâce au taux d’occupation, nous savons si un bureau doit être réchauffé ou refroidi, nous adaptons l’éclairage zone par zone, et non plus à l’échelle d’un étage ou du bâtiment complet

Quels sont les bâtiments qui pourraient bénéficier de ce système ?

Les secteurs concernés sont multiples : les bureaux des entreprises publiques ou privées bien sûr, les commerces, l’hôtellerie, les campus et les écoles, les possibilités sont vraiment nombreuses.

L’éclairage s’adapte à la lumière en fonction de l’heure de la journée apportant un confort maximum, influant  directement sur le bien-être et la motivation des collaborateurs, des élèves…

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour briller.

Le bâtiment intelligent vous intéresse, vous souhaitez en parler avec nos spécialistes, rencontrez les experts Philips Lighting ?

Rendez-vous au salon Vivatech du 15 juin au 17 juin 2017, porte de Versailles où Cisco sera présent.

La promesse de Viva Technology est de réunir cette année 5 000 start-up, mais aussi les investisseurs, entreprises et leaders mondiaux du monde. Au cours de cet événement, les startups auront la possibilité de faire partie du laboratoire “IoT for Business” de Cisco.

Retrouvez le 1er article de la Série Bâtiment intelligent – #1 – L’avenir des villes durables sur ce lien 

ainsi que : Connectez la lumière : Philips Lighting et Cisco créent une alliance stratégique

Tags:

Laisser un commentaire

Partagez
tweet