Cisco France Blog
Share

Nexus 7000 : conçu pour le Datacenter…

- 28 April 2010

L’évolution des datacenters se heurte au fait que les composants qui constituent un datacenter ont des cycles de vies très différents: 

  • batiments, alimentation,refroidissement, cablage :  15 ans et plus
  • coeur de réseau, couche d’aggrégation : environ 7 ans
  • couche d’accès réseau, serveurs: autour de 3 ans

On se rend compte ainsi que le choix des matériels  qui vont servir à batir l’architecture “coeur de réseau/aggrégation” peut être très structurant si les matériels n’ont pas été pensés en conséquence. 

 Ces architectures réseau doivent être à même de supporter  des serveurs de plus en plus nombreux et plusieurs générations de serveurs . On sait par aoilleurs que les débits des serveurs,le nombre de processeurs et le nombre de coeurs ne cessent d’augmenter. Sans oublier l’impact de la virtualisation des serveurs en terme de débit et de fonctionnalités (exemple de mouvement de VM sur des longues distance). 

  C’est dans cet esprit que Cisco a conçu le Nexus 7000 pour le coeur de réseau/couche d’agrégation .  On a ainsi avec les Nexus 5000, Nexus 2000 et Nexus 1000 une famille complète pour batir des architectures réseau dans un datacenter répondant aux exigences d’aujourd’hui et de demain. 

  Je voudrais revenir sur quelques aspects du nexus 7000 qui démontrent bien sa conception parfaitement adaptée à un datacenter permettant une gestion opérationnelle optimisée dans le cadre d’un centre informatique. On peut noter en particulier :

  •  Séparation de la connectique réseau en face avant, des modules matériels remplaçables à chaud comme les blocs d’alimentations, les ventilateurs, les cartes matrice,
  • Système de gestion de câblage intelligent intégré. Celui-ci permet en particulier d’organiser la conduite des câbles afin de laisser libre l’insertion ou le remplacement d’un module de ligne,
  • Système de portes intégrées au châssis permettant de limiter les risques d’arrachement de la connectique réseau par un évènement extérieur,
  • Indicateurs spécifiques « blue led » permettant à un opérateur du centre de contrôle « d’allumer » le module devant physiquement subir une opération de maintenance. Cette fonction permettant de limiter les erreurs de manipulation et d’augmenter la disponibilité du système.
  • Pour s’en rendre compte d’une manière plus visuelle , et pour ceux qui n’auraientt pas la chance de déjà posséder un Nexus 7000, je vous invite à regarder cette demonstration flash intéractive .

 

 quelques clichés tirés de cet outil interactif

Tags:
Laisser un commentaire

Share