Cisco France Blog
Partager

Le premier ministre Jean Marc Ayrault fixe les grandes orientations pour l’usage du logiciel libre dans les administrations


1 October 2012


Ces orientations ,publiées dans une Circulaire   le 19 septembre 2012 ,s’inscrivent dans le cadre des travaux interministériel lancés par la DISIC (Direction Interministérielle des Systèmes d’Information et de Communication).

Cette circulaire est bien sur accessible à tous et j’en recommande la lecture . Il présente les avantages et souligne les cas d’usage. A prendre en compte donc pour les utilisateurs mais également pour nous fournisseurs d’équipements informatiques.

Ce document revient tout d’abord sur les origines du logiciel libre et sur l’aspect financier en expliquant que « l’on remplace les  modèles coûts licence/coûts de maintenance  sur licence par un modèle coût de service à façon qui peut être adapté aux besoins réels de l’entité utilisatrice » et que « sur des infrastructures critiques il conviendra d’avoir un support fort et réactif »

Les rédacteurs de la circulaire voient dans le logiciel libre dans l’administration « le fruit d’un choix raisonné » qui répond aux contraintes de plus en plus fortes sur les moyens d’investissement et de fonctionnement des SI et qui permet de valoriser les compétences et l’expertises des équipes informatiques qui ne sont pas que des acheteurs de solutions.

les avantages du logiciel libre.

La circulaire fait un certain nombre de recommandations soulignant l’importance de la communauté liée à un logiciel libre.

Les cadres favorables à l’utilisation du logiciel libre .

  • Logiciel libre internationalement reconnu
  • Déploiement sur une grande infrastructure
  • Contexte virtualisé ou forte variation de charge
  • Contexte de développement agile
  • Contexte de faible concurrence
  • Même besoin à traiter par de nombreux acteurs publics

Préconisation  pour accompagner le développement de l’usage du logiciel libre dans les meilleures conditions.

  • instaurer une convergence effective sur des souches de logiciels libres
  • activer un réseau d’expertise sur les souches de convergence
  • améliorer le support des logiciels libres dans un contexte économique contrôlé
  • contribuer de manière concertée sur des souches choisies
  • suivre les grandes communautés
  • déployer  des alternatives crédibles et opérationnelles aux grandes solutions éditeurs ;
  • tracer l’usage et ses effets ;
  • développer la culture d’usage des licences libres dans les développements des SI publics.

On peut donc s’attendre à une accélération de l’usage du logiciel libre dans l’administration.

Un mouvement que nous suivons chez Cisco. Les logiciels libres sont déjà embarqués dans de nombreux équipements, nous facilitons l’intégration des équipements en environnement « libre » (avec des API ouvertes  et des plateformes disponibles aux développeurs) et nous participons activement à des initiatives comme « Openstack »

Je vous renvoie aux précédents billets sur le sujet (“de l’open source dans le cloud ??” et “L’ “Openstack foundation” est créée, Lew Tucker VP de Cisco en est élu vice president”)

a voir aussi la video en français dans laquelle Alter Way explique comment les serveurs UCS de Cisco s’inserent dans un environnement open source.

Tags:
Laisser un commentaire

0 commentaires