Blogue de Cisco Canada
Share

L’Association québécoise des technologies transforme ses activités grâce à la technologie – première partie

- 14 October 2014 1:45 pm

L’organisation d’événements éducatifs et de réseautage à l’intention des membres d’un groupe peut être difficile lorsque les participants ne se trouvent pas tous au même endroit. Pourquoi? Les membres qui sont incapables d’être présents peuvent uniquement assister aux événements par téléconférence et écouter les présentations, ce qui, c’est bien connu, est bien inférieur à l’expérience vécue en étant dans la même pièce que ses collègues.

Mon entreprise, Medwave Optique, a travaillé avec des compagnies et organismes à l’échelle du Québec pour résoudre des problèmes comme celui-ci, grâce à la technologie. Dans le cadre de cette série de blogues, je vous raconterai l’histoire de l’Association québécoise des technologies (AQT), organisme dont Medwave Optique est membre, et de la façon dont elle transforme sa façon de faire au moyen de la technologie.

aqt_logo_2013_0Dans ce premier billet, je présenterai l’AQT et je ferai part du défi que l’association devait relever. Bon nombre d’entre vous qui lirez ce billet seront au courant de cette situation, car votre entreprise pourrait aussi être aux prises avec le problème de mettre en lien des employés et des clients séparés par de grandes distances. La semaine prochaine, je vous raconterai comment l’AQT a réussi à relever ce défi par le biais de la technologie et dans deux semaines, je terminerai la série en jetant un regard sur l’avenir.

Commençons.

Pendant plus de vingt ans, l’AQT, ou l’Association québécoise des technologies, a peiné à mettre en lien des membres disparates de l’organisme, dont le siège social est situé à Montréal. Avant d’aller trop loin, je veux être bien clair. Le défi que devait relever l’AQT n’était pas de mettre en lien des membres par téléphone ou par courrier, mais bien de leur permettre de véritablement entrer en contact les uns avec les autres afin qu’ils sentent qu’ils font partie de l’organisme et de ses événements.

L’objectif de l’AQT est d’aider les chefs de la direction et les équipes de gestion de PME novatrices du secteur des technologies de l’information et des communications du Québec à faire croître leurs affaires. L’une des façons dont l’association remplit son mandat est de tenir entre 20 et 30 événements par année pour plus de 600 membres.

Et c’est là que le défi se pose. Des événements sont conçus pour mettre en vedette des pratiques exemplaires, d’autres sont orientés vers les stratégies et les innovations, alors que d’autres encore sont centrés sur les ressources humaines, les finances, les ventes et la mercatique.

Actuellement, ces séminaires sont tenus dans les bureaux montréalais de l’AQT et leur contenu est constitué de présentations données par des entrepreneurs ou des experts, suivies d’une séance de questions et de réponses. Le format fonctionne très bien pour les membres de Montréal ou de la région, mais des membres d’autres parties de la province sont souvent incapables d’y participer en personne et ne profitent pas des avantages que procure l’expérience interactive.

Voilà l’objectif que l’AQT voulait atteindre et la situation qu’elle devait corriger. C’est là le défi qu’elle devait relever.

Tags:
Laisser un commentaire

0 Comments

Share