Blogue de Cisco Canada
Share

Pourquoi nous avons besoin de Wi-Fi gratuit dans nos villes

- 17 October 2013 3:33 pm

Le National Post publie occasionnellement une rubrique qui traite de tout ce que vous devriez connaître sur un sujet complexe, et le mois dernier j’y ai lu un article sur le Wi-Fi public gratuit. Toutefois, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que ce sujet n’avait rien de bien compliqué. L’article examine les efforts que déploie le conseiller Josh Matlow afin de faire installer un accès Wi-Fi gratuit dans des lieux publics de la ville de Toronto. L’article traite de plusieurs villes qui ont expérimenté avec la mise en place d’un réseau Wi-Fi gratuit, dont New York, Brisbane, Tel-Aviv, Edmonton et Fredericton. Brad Woodside, maire de Fredericton, pionnier de l’accès à un réseau Wi-Fi public de base gratuit, l’a exprimé très clairement :

« Nous ne vous facturons pas de frais pour emprunter nos trottoirs. Pourquoi vous facturer l’accès à l’Internet à haut débit? » Brad Woodside, maire de Fredericton

City wifi photo

Un sondage qu’a mené l’organisme Internet Society auprès de plus de 10 000 internautes dans au-delà de 20 pays a trouvé que 83 % des répondants étaient d’accord avec l’énoncé suivant : « L’accès à Internet devrait être envisagé comme un droit fondamental de l’humanité ». Les résultats ont aussi suggéré que l’Internet ne devrait pas être indûment restreint et que les gouvernements ont la responsabilité de s’assurer que l’accès Internet est disponible partout. Au Canada, nous profitons déjà d’un accès Wi-Fi gratuit dans les Tim Horton’s, les Starbucks et dans de nombreux autres magasins de détail et d’alimentation d’un océan à l’autre. Et comme l’accès Internet est en voie d’être reconnu comme un droit par les lois de plusieurs pays, qu’est-ce qui pourrait bien compliquer cette question?

Eh bien, les coûts! Pourquoi une ville utiliserait-elle ses maigres ressources pour offrir un service que des fournisseurs de services, Tim Horton’s et Starbucks peuvent fournir? La question de complexité entre en jeu lorsque cet investissement est vu uniquement comme l’offre d’un accès Internet. Les détracteurs suggéreront que les villes paieront pour une infrastructure dispendieuse qui permettra seulement aux adolescents de visiter des sites réservés aux adultes, jouer à des jeux, visionner des films et mettre à jour leur statut Facebook. J’imagine que c’est en raison de cette perspective étroite que M. Matlow et ses collègues font l’objet d’une attention considérable.

À mon avis, nous devons élargir le champ d’observation et nous rendre compte des occasions d’affaires que crée la mise en oeuvre d’une telle technologie. Examinons comment le Wi-Fi urbain gratuit accorde aux citoyens, aux entreprises et au gouvernement lui-même une occasion d’influencer la trajectoire de productivité et d’innovation de notre pays à l’échelle nationale. Vue par la lentille des municipalités, la technologie fournit des occasions additionnelles de stimuler le développement économique, réduire les coûts, créer des emplois et hausser la collaboration. Un Wi-Fi urbain gratuit peut alors être pris en compte non pas comme une dépense, mais plutôt comme un moteur de développement économique, qui stimule l’innovation et génère des revenus.

Imaginez une municipalité équipée d’un réseau Wi-Fi qui satisfait les exigences relatives à de multiples services et qui peut être utilisé par tous les citoyens pour accéder à des données et services à valeur ajoutée.  Un réseau de base unifié qui soutient des éléments comme ceux listés ci-dessous.

Des services d’infrastructure qui permettent d’optimiser les services de transport, les services publics, la sécurité publique et l’environnement.  Tous les nœuds connectés du réseau Wi-Fi travaillent à l’unisson pour offrir une valeur supplémentaire à frais d’exploitation inférieurs tout en utilisant moins de ressources. Les voitures communiquent avec les réverbères et les solutions intelligentes de stationnement maximisent les recettes des villes tout en réduisant les déplacements inutiles et la congestion.

Des services aux entreprises qui peuvent être offerts aux commerces locaux. Le réseau Wi-Fi devient ainsi une façon supplémentaire d’atteindre les clients et consommateurs. Des applications configurées à l’échelle locale attirent des acheteurs dans les établissements des détaillants et font en sorte que les expériences des clients ne font pas que commencer et finir à la porte des établissements.

Des services urbains qui fournissent des données, une analytique en temps réel et des renseignements aux fournisseurs et planificateurs de services publics. L’exploration des données des villes deviendra de plus en plus importante à leur exploitation concurrentielle et efficace.

Des services aux citoyens qui leur permettent de participer à la sécurité et la sûreté d’une municipalité (p. ex. pour signaler des réverbères brisés et des nids-de-poule) et fournissent un réseau pour les conversations virtuelles avec les fonctionnaires et dirigeants municipaux ainsi qu’avec la collectivité en général. Cela redéfinira la façon dont les municipalités intelligentes exploitent leurs activités et leur permettra ultimement de se distinguer des villes qui utilisent encore la technologie analogique.

Maintenant, ajoutez à cela l’intégration de petites cellules qui accorde aux fournisseurs de services – qui s’efforcent de bâtir et de faire croître des réseaux cellulaires capables de prendre en charge un nombre croissant d’appareils connectés – une occasion de réduire le trafic cellulaire. Un effort collaboratif entre les villes, fournisseurs de services et citoyens des municipalités aidera à stimuler la productivité et l’innovation dans la collectivité et le pays dans son ensemble.

En conclusion : le Wi-Fi gratuit peut-il transformer une communauté? Oui! Est-ce vraiment une question complexe? Non! Il est temps de profiter de la valeur supplémentaire dès aujourd’hui pour un Canada plus intelligent et connecté.

Tags:
Laisser un commentaire

Share