BeLux Blog
Share

La majorité des CIO passeront au networking basé sur l’intention d’ici deux ans.


November 25, 2019


Par analogie avec notre Visual Networking Index, qui mesure la croissance de l’internet depuis plus de dix ans, nous avons également étudié récemment l’évolution des réseaux d’entreprise. Le rapport intitulé 2020 Global Networking Trends Report est le résultat d’une enquête menée auprès de plus de 2 000 directeurs informatiques.

Le rapport jauge l’état actuel de leur réseau ainsi que les tendances et évolutions déterminantes qui influencent leurs investissements futurs. Selon eux, ce sont notamment les nouvelles technologies sans fil, l’intelligence artificielle et les menaces en matière de sécurité qui auront la plus grande incidence sur les stratégies réseau des entreprises et des organisations au cours des cinq prochaines années.

Intelligence artificielle

Les équipes informatiques se battent d’ores et déjà bec et ongles pour assurer le bon fonctionnement des réseaux. Cependant, la complexité de ceux-ci augmente de jour en jour : le mode de travail des utilisateurs finaux est de plus en plus mobile, les objets connectés sont toujours plus nombreux, le nombre d’applications dans le cloud augmente et le besoin d’une sécurité de haut niveau est plus pressant que jamais.

Heureusement, la numérisation galopante a créé un potentiel considérable de données informatiques en temps réel permettant de mieux appréhender l’expérience utilisateur réelle, la valeur ajoutée, l’efficacité et la sécurité des environnements informatiques. Pour convertir ces données brutes en idées et en informations exploitables, vous avez besoin de nouveaux outils. Il est presque impossible de traiter manuellement le networking big data.

Pour près de quarante pour cent des directeurs informatiques, la valeur ajoutée de leur département est une priorité, plus importante que la simplification des opérations, la productivité des employés ou la réduction des risques de sécurité. Près de la moitié d’entre eux pensent que l’intelligence artificielle joue un rôle crucial à cet égard. Grâce à l’apprentissage machine et à une programmabilité réseau accrue, les équipes informatiques peuvent plus facilement automatiser les tâches. Cette évolution libère du temps pour travailler réellement sur le cœur de métier et pour augmenter encore la valeur ajoutée.

Le networking basé sur l’intention s’impose

Environ quarante pour cent des CIO ont déjà fait les premiers pas vers cette automatisation avec le networking défini par logiciel. Un peu moins de quarante pour cent sont même convaincus que leurs réseaux seront entièrement basés sur l’intention d’ici deux ans. Près de huit sur dix prévoient d’installer un réseau axé sur les services d’ici deux ans.

Il y a environ deux ans, Cisco a présenté la mise en réseau basée sur l’intention dans le monde. C’est une des plus grandes évolutions depuis l’introduction d’internet. Les réseaux basés sur l’intention permettent de traduire facilement les nouveaux besoins informatiques en politiques activées automatiquement, programmables et contrôlées par logiciel. De cette manière, les directeurs informatiques réagissent rapidement aux nouvelles demandes de l’entreprise et sont en mesure d’adapter l’informatique de manière continue et flexible. Ils peuvent proposer des innovations plus étendues à un rythme plus rapide, et améliorer la productivité interne, l’expérience client et la sécurité des données. Le réseau informatique est et reste le pivot des organisations numériques.

Le réseau longue distance défini par logiciel (SD-WAN) est aussi très populaire

Un peu plus de nonante pour cent pensent passer à un réseau longue distance défini par logiciel ou software defined wide area network (SD-WAN). Ce n’est pas pour rien que nos ateliers « SD-WAN » sont également extrêmement populaires au Belux. Un peu moins de la moitié des directeurs informatiques disposant d’un SD-WAN prévoient un WAN optimisé pour l’intelligence artificielle d’ici deux ans.

Gestion réseau plus proactive

De plus, les trois quarts des équipes informatiques consacrent leur temps à gérer le réseau au quotidien. Autrement dit, les départements IT agissent principalement de manière réactive, une approche qui entrave la réflexion véritablement orientée métier. Plus de sept sur dix veulent être en mesure de faire des prévisions plus intelligentes, y compris en ce qui concerne l’IA, afin de traiter de façon plus proactive les incidents réseau.

Une autre activité chronophage est la coordination avec d’autres équipes IT. Elles sont ainsi 27 pour cent à indiquer que la gestion de différents domaines du réseau fait obstacle à la modernisation des réseaux.

C’est dommage ! D’autant plus que les directeurs informatiques font très largement confiance aux compétences de leur équipe pour faire face à cette modernisation. Un tiers des CIO pensent ainsi que leur équipe est très bien préparée pour gérer les futurs réseaux, et quarante pour cent pensent qu’elle est bien préparée. Pourtant, pour un quart des directeurs informatiques, le manque de compétences reste un obstacle à la transition vers un réseau avancé. On le voit, le besoin d’automatisation est plus criant que jamais…

 

Vous pouvez télécharger l’intégralité du rapport Cisco 2020 Global Networking Trends Report en suivant ce lien.

Tags:
Laisser un commentaire