Cisco France Blog
Share

Web Summit 2017 : Paris élue capitale européenne de l’innovation

- 10 November 2017

Lors du Web Summit, qui s’est tenu cette semaine à Lisbonne et qui est la référence événementielle dédiée à l’innovation et aux nouvelles technologies, la ville de Paris s’est vu remettre le European Capital of Innovation Award. Cette distinction remise tous les deux ans par la Commission européenne, a récompensé la capitale française pour ses initiatives innovantes et lui a accordé une dotation d’un million d’euros pour “intensifier et étendre ses efforts d’innovation”. La capitale consacre aujourd’hui 5% de son budget à des projets proposés et mis en œuvre par des citoyens dans le cadre de son budget participatif et faisait partie des 32 candidats en lice cette année pour ce prix.

Paris a pu mettre en avant un bilan particulièrement positif puisque près de 10 000 emplois ont été créés depuis 2014 au titre de l’innovation pour réhabiliter, transformer la capitale. Des projets porteurs comme celui de “Réinventons nos places” auquel Cisco et son écosystème ont participé pour offrir aux citoyens et touristes des espaces plus libres, plus agréables et sécurisés.

Pourquoi ce projet “Réinventons nos places” ?

Le projet consistait à redonner de la vie à l’espace public en rééquilibrant le poids de l’automobile sur les sept places emblématiques de la capitale.  Comment les habitants ont-ils pu se réapproprier les lieux en réduisant la présence de l’automobile ? Comment réaménager l’espace pour qu’il soit en adéquation avec les souhaits des riverains ?  Ces questionnements sont à l’origine de l’expérimentation de réseaux de capteurs urbains proposée par Cisco à Mairie de Paris. Pendant 8 mois, l’expérimentation, qui a maintenant pris fin, a permis de mesurer et comprendre la fréquentation des espaces publics extérieurs pour mieux apprécier l’impact des futurs aménagements.

Comment mesurer la fréquentation de l’espace public ?

De nombreux systèmes de comptage existent et équipent les villes, il est aisé de compter les véhicules motorisés et les transports publics, il est cependant plus difficile de compter la fréquentation piétonnière et les mobilités douces sur les lieux publics.

De nombreuses questions se posent : combien de personnes fréquentent les places ? Dans quels sens se dirigent-elles? Viennent-elles seules ou en groupe ? Sont-elles à pied, à vélo ou en skateboard ? Combien de temps restent-elles sur les lieux ? Quel est le niveau de bruit mesuré ? Quel est l’impact du bruit sur la fréquentation des places ? A quel niveau se situe la pollution ambiante ?

Retour arrière : le 8 février 2016, la Mairie de Paris présentait le bilan de la concertation réalisée à l’été 2015 sur le projet de réaménagement de la place de la Nation. L’expérimentation Cisco était alors présentée :

Paris PlaceDeLaNationCisco réunions publiques

Présentation du projet Cisco par Mairie de Paris lors de la réunion publique du 8 février 2016 (Source : Mairie de Paris)

Comprendre le projet de réseau de Capteurs Urbains pour la Place de la Nation 

Il s’agissait d’un projet expérimental mené et financé par Cisco, entouré de partenaires écosystème dans différents domaines, tous ont œuvré chacun dans leur domaine pour offrir aux citoyens et passants un cadre de vie plus agréable, porteur de valeurs durables, découvrez-les ici

L’une des startup Placemeter a utilisé des prises de vue réalisées par les caméras Cisco pour, après floutage, compter les piétons et les cyclistes, dénombrer les mouvements et établir une cartographie des directions empruntées. La mesure de la fréquentation a été complétée  par les données de comptage remontées par CMX (Cisco Connected Mobile Experience) ;  les terminaux mobile détectés ont permis de les connecter automatiquement au réseau WiFi, les traces des échanges ont pu être détectées grâce au maillage des bornes Cisco WiFi Méraki déployées sur la Place de la Nation. Les échanges sont présentés sous la forme de bases de données historisées comprenant la géolocalisation des traces. Il est important de noter que le comptage à l’aide du WiFi, comme celui réalisé par Placemeter à l’aide de la vidéo, a été réalisé de manière anonyme.

La startup Breezometer a, quant à elle analysé la qualité de l’air à partir de capteurs connectés à l’architecture LoraWan déployée par Cisco sur des routeurs durcis. De la même manière, BH Technologies a remonté des données sur le taux de remplissage des containers de déchets à travers le réseau de communication Lora. Les panneaux anti-bruit réalisés par Bruitparif ont mesuré le niveau sonore en temps réel et remonté les données à travers le réseau WiFi. Les informations ont été présentées sous la forme d’index pour faciliter la compréhension par le public des niveaux sonores atteints. BruitParif a profité de cette expérimentation pour innover en développant avec l’aide de Cisco son applicatif en mode fog computing  (analyse à l’extrémité du réseau)  basées sur les fonctionnalités IOX  de la gamme Cisco IOT System.

L’ensemble des données a été diffusé vers ParisData, le portail Open Data de la Mairie de Paris, deux panneaux d’information JC Decaux étaient consultables sur la Place de la Nation pour faciliter la compréhension du projet et la visualisation des premières données par le public.

Un tableau de supervision global a été réalisé par Cisco sur la base de sa plateforme de CDP (Cisco Digital Platform), qui a permis la représentation des données sur une interface graphique agile. L’ensemble de ces moyens reposait sur la mise en place d’une infrastructure de communication multi-services, intégrant des technologies de communication classiques comme la fibre et le WiFi, et également une couverture radio LORA, standard de fait pour connecter des capteurs autonomes. Ainsi le réseau de communication multi-services urbain a permis de connecter aussi bien des capteurs nécessitant un débit performant et/ou une alimentation électrique (ex caméra vidéo par exemple reliée en WiFi ou à la fibre)  que des capteurs moins volubiles, au nombre de messages limités, souvent animés par une batterie autonome (containers à déchets, place de stationnement…) .

Le projet a d’ores et déjà démontré la pertinence de la couverture LORA pour connecter simplement sur une même architecture des capteurs dans des domaines métiers très différents. La simplicité de déploiement est renforcée par la convergence de différentes technologies de communication (LORA, fibre, Wifi, 3G/4G, CPL…) sur un unique routeur durci permettant le fonctionnement en extérieur. Le projet est un véritable démonstrateur de la gamme IOT System de Cisco.

Paris PlaceDeLaNation Capteurs Cisco

Réseau de Capteurs Urbains @ Place de la Nation (source : Cisco)

Cette expérimentation additionnée aux autres projets a permis à la Ville de Paris d’être récompensé du European Capital of Innovation Award. Cisco et l’ensemble des partenaires du projet sont fiers d’avoir participé à cette aventure. 

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour innover et transformer nos villes.  

 

Lisez aussi notre article : Web Summit 2017: Quand connectivité, collaboration et intelligence artificielle s’invitent au “Davos des Geeks”

Et regardez la vidéo d’Emmanuel Schneider expliquant le projet de la Place de la Nation

 

 

 

Tags:
Laisser un commentaire

Share