Blog Cisco France – Green IT

Blog Cisco France – Green IT > Green IT

Réduire les déplacement contraints grâce à SPOT Mairie !

Changer la manière de vivre, se déplacer et d’accéder aux services publics à partir des lieux de vie : le credo de Cisco peut probablement se décliner ainsi.

Le numérique et les applications sur Internet permettent parfois de réduire les distances et de limiter les déplacements contraints, dans un sens favorable à une meilleure empreinte carbone. J’ai eu l’occasion d’évoquer précédemment les télécentres, la HealthPresence  qui s’inscrivent dans cette démarche. Il est temps de vous présenter une Smart Solution appelée « Remote Expert for Government Services », introduite en septembre dernier et qui vient d’être mise en service réel le 25 février 2013 à Nice.

SPOT Mairie, puisque c’est le nom de ce services à Nice, permet d’effectuer ses services administratifs à partir d’un centre commercial appelé Nice Etoile.

Imaginez l’économie de temps et les moindres déplacements occasionnés lorsque vous souhaitez faire une demande d’état civil, vous inscrire  à un programme culturel ou bénéficier d’une autorisation d’occupation de la voie publique pour votre prochain déménagement !

spotmairie-cabine1

Spot Mairie, un service au coeur de Nice Etoile
(Source: Mairie de Nice)

Cette solution se présente sous la forme d’une cabine qui englobe de la TelePresence et des outils collaboratifs.

Je vous laisse découvrir la « série 1 des services de proximité » proposée sur l’excellent blog Smart Cities animé par mon collègue Jean-François Balcon, puisque cette série d’articles précise la solution Remote Expert et la manière dont elle est implémentée à Nice Etoile.

Découvrez ici les épisodes de la saison 1 des services de proximité

Episode 1 : Guldborgsund le défi du service de proximite et des finances publiques
Episode 2 : Cisco Remote Expert, une Smart Solution et services publics à proximité
Episode 3 : Cisco Remote Expert et les services de proximite : un schéma ludique
Episode 4 : Les services publics comme tête de gondole ?
Episode 5 : Ca s’est passé hier : SPOT Mairie en première mondiale à Nice
et aussi : Remote expert for Government Services sur le site Cisco corp

Bonne lecture et découvrez la suite de la série sur le blog Smart Cities!

Olivier.

Tags: , , , , , ,

Parlez-vous négaWatt?

La transition vers une société durable, basée sur des principes de l’économie circulaire demande à revoir les cycles de production et à travailler sur une éco-conception où les ressources sont préservées tout au long du cycle de vie du produit. Elle demande aussi à recourir à des énergies renouvelables pour toutes les transformations. L’énergie est donc un élément structurant de nos sociétés.  Et en France, nous ne produisons qu’environ 14% de notre énergie à partir de d’énergies renouvelables (essentiellement hydraulique)…

Comment réussir la transition énergétique ?

C’est l’exercice auquel s’est prêté l’association négaWatt qui vient de publier la troisième révision d’un scénario de transition énergétique de 2011 à 2050 dans un épais ouvrage intitulé le Manifeste négaWatt (publié aux éditions Actes Sud – 20€ chez tous les bons libraires).


Cette étude, unique au monde, est issue de l’association négaWatt composée de spécialistes de l’énergie, travaillant sur une approche systémique de la question de l’énergie à l’échelle d’un pays.

Le livre reprend les enjeux, la situation actuelle, la méthode de transition utilisée et propose un scénario de transition réaliste. Il se lit comme un roman ! Sauf que nous sommes dans la vraie vie et que les solutions proposées ne relèvent pas de la science-fiction… Toutes les technologies décrites sont disponibles aujourd’hui et s’il y aura des innovations dans le domaine des énergies renouvelables dans les 40 prochaines années, le scénario ne dépend pas d’elles pour être viable. Ces innovations ne rendront la transition que plus facile ! Encore faut-il s’engager dans cette voie…

Les piliers du plan

Le scénario négaWatt repose sur trois piliers : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Sobriété énergétique ne signifie pas indigence ou pénurie. Il n’est pas question d’un hypothétique retour à la bougie mais de partir précisément de nos besoins en énergie dans  les trois usages de l’énergie : la chaleur (et le froid), la mobilité et l’électricité spécifique (éclairage, électroménager, informatique, électronique, force motrice) pour remonter ensuite vers les solutions de fourniture d’énergie primaire.

L’association négaWatt a ainsi collecté et analysé des milliers de paramètres et construit un modèle numérique afin de  simuler le scénario de transition heure par heure jusqu’en 2050 ! En effet, l’électricité est une énergie de flux qui se stocke assez difficilement et il faut en permanence équilibrer le réseau. Les technologies de Smart Grid sont importantes dans ce contexte…

Une pépite : la méthanation

Le scénario négaWatt privilégie la transition douce et la réutilisation de l’existant. J’ai particulièrement apprécié la pépite de l’utilisation de la méthanation.

L’électricité se stocke mal. Aujourd’hui, le surplus électrique est principalement stocké avec de l’hydraulique, en turbinant l’eau à l’aval des barrages vers la retenue d’eau du barrage. Des travaux sont en cours autour du stockage en chaleur, en hydrogène, en air comprimé, mais aucune solution n’est facilement déployable à grande échelle.

La proposition du scénario négaWatt est d’utiliser un procédé inventé par Paul Sabatier, récompensé en 1912 par le prix Nobel de chimie : la méthanation (ou réaction de Sabatier). Ironie de l’histoire, le prix Nobel 1911 de chimie avait été décerné à Marie Curie pour ses travaux sur la radioactivité et a – quelques décennies plus tard – conduit au nucléaire ! Il est peut-être temps de donner à la méthanation sa chance…

La méthanation permet de produire du méthane (CH4) à partir de dihydrogène (H2) et de gaz carbonique (C02). Le méthane compose l’essentiel du gaz naturel (le gaz de ville). La production d’hydrogène peut aisément s’effectuer à partir de l’hydrolyse de l’eau avec de l’électricité. Le gaz carbonique peut être récupéré auprès des processus industriels utilisant la combustion.

L’idée est donc d’utiliser le surplus d’électricité produit par les systèmes renouvelables (éolien, photovoltaïque, biomasse) pour produire de l’hydrogène qui est transformé par méthanation en méthane.

Le méthane est ensuite injecté dans le réseau de gaz pour être stocké et distribué partout en France! Le réseau de distribution de gaz dessert en effet 70% de la population française!

L’électricité, énergie de flux, est ainsi transformée en gaz naturel renouvelable, énergie de stock !

Cerise sur le gâteau, le gaz est très facilement utilisable dans les moteurs à explosion classiques et peut donc servir à substituer au pétrole le carburant de nos voitures. Il faut seulement changer le réservoir de carburant et le carburateur… La combustion ne génère que du CO2 (pas de particules). La question du vecteur énergétique pour la mobilité est donc correctement solutionnée, sans bouleverser totalement le modèle actuel.

Quelle pépite !

Une approche systémique

Le scénario négaWatt ne se limite pas à l’énergie et inclut les questions de l’utilisation des ressources naturelles (pour la nourriture notamment) ou encore l’aspect social (avec la création d’emplois).

L’objectif est de « Léguer à nos descendants non pas des fardeaux et des coûts, mais des bienfaits et des rentes ».

Le manifeste négaWatt fournit un scénario de transition basé sur 10 mesures principales concrètes; elles assurent les orientations structurantes.

Et dès 2045, la France devient autonome à 91% en énergie!

Cette autonomie énergétique a bien sûr une répercussion forte en termes économiques (importations), environnementaux et sociaux (stabilité, des prix, emplois non délocalisables).

N’est-ce pas du développement durable?

Et les éco-TIC?

Les éco-TIC ne sont pas oubliées. Déjà la simulation a été essentielle pour confirmer la véracité du scénario. Et elles sont largement utilisées dans la gestion des énergies (smart grid, efficacité énergétique) comme dans la transformation d’usages (éco-mobilité, mise en place de circuits courts, télécentres (appelés hotels d’activité), etc.).

Quelle suite?

Pendant longtemps, les réponses de nos gouvernants sur la transition énergétiques vers les énergies renouvelables se limitaient à un laconique « ce n’est juste pas possible techniquement». L’association négaWatt prouve le contraire.

La question ne se pose plus maintenant sur le thème de la faisabilité mais sur un choix de société.

Voulons-nous vivre dans une société réellement durable ?

Olivier.

PS : lisez et faîtes circuler ce manifeste négaWatt ! Le débat doit progresser…

Tags: , , , , , , , , ,

Réduction des déplacements: essayez la collaboration en ligne!

La perturbation du trafic aérien en Europe la semaine dernière a remis en avant l’utilisation des technologies de communication pour se substituer aux déplacements.

L’occasion était présente pour les opérateurs de services et les équipementiers de mettre en avant leurs solutions disponibles. Nous n’avons pas échappé au mouvement et nous avons envoyé un message auprès de nos clients pour “collaborer sans nuage” à travers une invitation à essayer gratuitement les services Webex et Télépresence.

Comme le décrit le mail:

Cisco WebEx vous offre la possibilité de continuer vos réunions et discussions professionnelles ou simplement de voir votre famille et vos amis. Grâce aux applications de partage d’écrans, de tableau virtuel et de vidéo, vous pourrez communiquer avec vos interlocuteurs aussi efficacement qu’en face à face. 
 1. Cliquez ici pour essayer gratuitement pendant 14 jours la solution WebEx. 
 2. Téléchargez l’application WebEx pour iPhone, iPad & BlackBerry gratuitement. webex.fr/mobile.

TANDBERG, faisant maintenant partie de l’offre Cisco Flyfree – vous propose des réunions en face à face en Vidéo TelePresence. Vous pourrez ainsi poursuivre votre programme de rendez-vous professionnels sans interruption. 
  1. Cliquez ici pour réserver gratuitement votre réunion dans un des bureaux TANDBERG”

Au-delà de la démarche opportuniste que j’effectue en relayant l’invitation, je dois reconnaître que ces solutions de communication à distance offrent une expérience surprenante et ont transformé mon environnement professionnel. Je me déplace désormais beaucoup moins et pour de bien meilleures raisons.

La Téléprésence à l'heure du blocage aérien

Chez Cisco, nous avons mesuré qu’une réunion en Télépresence sur cinq évitait un déplacement. Nous avons déjà organisé plus de 500 000 Téléprésence dans nos 750 salles. Et nous estimons ainsi avoir réduit nos émissions de CO2 de plus de 250 000 tonnes. Nous avons en deux ans transformé nos usages pour inclure la Téléprésence dans tous nos process depuis les entretiens d’embauche, les négociations commerciales, les revues d’opportunités, les formations jusqu’aux comités éxécutifs.

Alors essayez la collaboration en ligne et réduisez vos déplacements!

Olivier.

PS: vous trouverez un calculateur en ligne de l’impact de Téléprésence dans votre environnement sur http://www.cisco.com/go/telepresence

Tags: , , ,

Téléprésence et réduction de l’impact environnemental

J’ai été filmé pour SFR dans le cadre de la semaine du développement durable où j’évoque l’apport de la téléprésence pour réduire les déplacements.

Le film se situe dans la partie “Semaine du Développement Durable”, prêt pour un monde numérique durable, sur http://www.sfrplayer.com. 4 clips illustrent l’engagement de SFR dont la partie Telepresence Cisco où j’interviens (“réduire l’empreinte environnementale des entreprises” – 1mn52s).

Je rappelle en quoi la téléprésence permet aux entreprises de réduire les déplacements professionnels et l’impact environnemental des entreprises.

Bonne vidéo!

Olivier.



Tags: , , , ,

COP15: tous à Copenhague!?!

Le sommet COP15 (15ème Conférence des Nations Unis sur le Changement Climatique) débute la semaine prochaine à Copenhague et tout le monde sera à l’écoute des discussions, négociations, débats, oppositions, affrontements et compromis qui y seront tenus. Du 7 au 18 décembre, Copenhague deviendra le centre de toute notre attention et les orientations de Copenhague nous impacteront tous à moyen terme.

Alors allons tous à Copenhague suivre et participer à cet événement!

Mais est-ce bien raisonnable au vu du coût environnemental des déplacements ?

Heureusement la Téléprésence est là !

Cisco a en effet contribué de manière exceptionnelle au succès de l’événement en équipant la conférence d’une solution de Téléprésence. Depuis plusieurs mois, nous travaillons avec les organisateurs (Nations Unies et Ministère des Affaires Etrangères danois) et nous avons mis à disposition gratuitement un dispositif impressionnant de salles de Téléprésence pour permettre aux délégués présents à Copenhague de travailler avec leurs contacts locaux. Dans le cadre du sommet, 4 salles de Télépresence seront installées au Bella Center à Copenhague et reliées aux salles des Nations Unies (de New-York, Genève, Nairobi et Bonn) ainsi qu’à 77 salles de Téléprésence de bureaux Cisco à travers le monde. Les salles de Téléprésence seront également interconnectées avec le réseau de visioconférence de plus de 20 ambassades danoises.

La Téléprésence illustre de manière concrète la contribution des technologies de l’information à la réduction de l’impact environnemental.
Vous trouverez plus de détails sur : http://en.cop15.dk/about+cop15/sponsorships/virtual+conferencing+at+cop15 et  http://newsroom.cisco.com/dlls/2009/prod_102909.html et http://www.cisco.com/en/US/solutions/ns669/climate_change_conference.html

Olivier.

Tags: , ,