Blog Cisco France – Green IT

Blog Cisco France – Green IT > EnergyWise

L’Internet de l’énergie et des objets à l’honneur le 9 avril

J’interviens lors de deux événements ce mercredi 9 avril autour de la contribution de l’Internet pour la maitrise de l’énergie et sur les objets connectés.

Ma première intervention aura lieu le matin sur le salon Innovative Building porte de Versailles. Je présenterai sur le thème “Comment l’Internet des équipements peut répondre aux problématiques d’efficacité et d’optimisation énergétique dans le bâtiment” en salle Bonn de 10h00 à 10h45. Il y sera bien sûr question de distribution et de gestion d’énergie – PoE/UPoE et EnergyWise. Fabien Dherbassy, PDG de la société Inesocompany présentera également lors de cette session organisée par la société Blueight, spécialisée dans l’informatique éco-responsable.
Homepage

Ma seconde intervention aura lieu en soirée lors de la réunion du IE-club, le club Innovation et Entreprise, qui se tiendra à la Bourse de Commerce. J’animerai la session plénière sur le thème “CleanTech et Objets Connectés: un monde d’opportunités”. Il y sera principalement question des applications autour des objets connectés et des nouvelles architectures techniques en développement.

Capture d’écran 2014-04-03 à 23.10.42De nombreuses start-ups interviendront également lors de cet événement et viendront témoigner des innovations autour de l’Internet des Objets et l’Internet of Everything.

A mercredi,

Olivier.

Tags: , , , , , , , , ,

La transmission par paquets … physiques au goût du jour!

La question de la technologie d’accès au réseau se pose de manière récurrente. Si les technologies sans fil semblent avoir le vent en poupe vis-à-vis des technologies filaires pour l’accès au réseau, plus particulièrement dans l’environnement des objets connectés, des travaux récents relancent de manière inattendue la transmission par paquets… physiques!

L’idée, qui peut sembler saugrenue au premier abord, repose sur l’utilisation de l’envoi de paquets de polymères et d’ADN depuis le système connecté vers son récepteur. L’ADN est traité en parallèle grâce à des puces ADN ce qui permet d’obtenir une analyse très rapide de l’information et donc au final un débit de transmission très élevé, de plusieurs Gb/s!

proto

Un prototype de première génération. Le système de pointage est encore manuel. Il sera substitué par la suite par des nanopointeurs automatiques.

Ces technologies – aujourd’hui très coûteuses et à l’état de prototypes – sont imaginées pour connecter directement une personne à son environnement.

Il est ainsi possible d’assurer des transmissions authentifiées (très facile avec l’ADN) et sécurisées (une interception physique est nécessaire pour accéder à l’information, ce qui est détecté immédiatement). L’envoi de polymères permet également de transmettre de l’énergie, améliorant l’autonomie des systèmes de communication. Les polymères et l’ADN, issus de la chimie verte, sont synthétisés à froid et 100% biodégradables. La technologie est donc un pur produit du Green IT.

Spider-Man.38-300x225

Un prototype en cours d’évaluation. Le faisceau de paquets est encore peu focalisé et la portée reste actuellement limitée à quelques mètres.

Les premiers essais sont encourageants et laissent entrevoir des applications inattendues liées aux déplacements physiques combinés des systèmes. Il serait en effet possible d’utiliser le faisceau pour agir sur les objets! Les chercheurs, qui sont en train de concevoir ces nouveaux équipements aux grands pouvoirs, ont donc aussi une grande responsabilité dans l’avenir de nos objets connectés.

Une histoire passionnante à suivre…

Olivier.

Tags: , , , , , , ,

L’Internet des Objets au secours du changement d’heure

Lors de chaque changement d’heure, les mêmes complaintes reviennent: les enfants sont fatigués et nerveux, les éleveurs se plaignent du changement de rythme imposé à leurs animaux, les personnes travaillant la nuit du changement d’heure travaillent une heure de moins (ou de plus), les malades qui doivent suivre une médication à une heure précise sont perturbées, etc. De nombreuses études soulignent que nos horloges biologiques demandent un peu de temps pour s’ajuster. Pour la majorité d’entre nous, le corps se décale naturellement d’une heure environ en une semaine. Il n’est donc pas étonnant de constater ces mécontentements récurrents.

Et bien sûr la remise à l’heure des horloges mécaniques ou électriques reste une opération complexe, essentiellement manuelle, et coûteuse.

Le pilotage des horloges existe depuis de nombreuses années et nos téléphones voient aujourd’hui leur heure modifiée directement par le réseau. Qu’en est-il des autres horloges?

A l’heure de l’Internet des Objets, la plupart de nos horloges seront bientôt connectées et donc très facilement pilotables à distance. Le protocole NTP (Network Time Protocol) dans sa version 4 définie par la RFC 5905 est désormais adapté à IPv6 et possède des fonctions d’autodécouverte des serveurs NTP, permettant ainsi de récupérer très facilement une heure précise à travers le réseau.

Le docteur allemand Zeitansage de l’Institut Tempus Fugit (Berlin) travaille sur l’optimisation du rapport au temps et a proposé à la Commission Européenne une mise en place progressive du changement d’heure en utilisant les fonctions de pilotage à distance. La proposition du docteur Zeitansage est d’effectuer le changement d’heure au rythme de 5 mn par jour. Ainsi le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été commencerait le 1er avril et se terminerait le 12. Toutes les nuits, à 2h, il serait 2h05. Comme le pilotage des horloges serait automatique, personne ne s’en apercevrait vraiment puisque les horaires des activités ne varieraient pas. Seule l’heure maître serait à modifier et toutes nos horloges suivraient.

Capture d’écran 2013-03-30 à 23.44.55

Le professeur Zeitansage (à droite) présente sa montre connectée lors des premiers essais

Ce schéma ne permettra pas facilement de réaliser une expérimentation partielle, car la zone d’expérimentation pourrait ainsi se retrouver décalée de fractions d’heure avec le reste de l’Europe. Nous sommes donc dans le cas d’une transition totale à prévoir. Le plan initial du docteur Zeitansage prévoit l’adoption de ce nouveau schéma de passage d’heure d’hiver à l’heure d’été au 1er avril 2018. En effet, d’ici 5 ans, plus de 95% des horloges auront été remplacées et seront connectées. La Commission Européenne a donné un accord de principe et les pays de l’Union Européenne vont maintenant travailler à l’implémentation dans les pays.

Le décalage progressif vers l’heure d’été sera ainsi facilement supporté par nos horloges biologiques et bien plus facilement accepté par la population.

Voilà une application inattendue de l’Internet des Objets dans notre quotidien!

Olivier.

Tags: , , , , , ,