Blog Cisco France - Service Provider
Share
tweet

Bâtir les réseaux du futur

- 06/02/2017 3:27 pm

Les réseaux virtuels doivent reposer sur de solides fondations. Une fois l’architecture posée, des solutions spécifiques permettent de passer à la vitesse supérieure.

Les opérateurs télécoms ont bien compris que leurs clients cherchent aujourd’hui à bénéficier d’un nouveau type de service, plus rapide, plus flexible, et capable de s’adapter à leurs besoins sur demande. Les entreprises numériques agiles ont lancé le mouvement en créant ces attentes, et la montée en puissance de l’internet mobile, de la vidéo en ligne et de l’Internet des objets (IoT) accentuent la tendance.

S’appuyer sur des fondations solides

Les réseaux virtuels suscitent aujourd’hui l’intérêt des opérateurs en raison de leur potentiel pour la mise en œuvre des services que les clients veulent obtenir. Il est donc important de savoir comment poser des fondations solides, ouvertes et innovantes pour bâtir un tel réseau. 

L’infrastructure cloud standard ne se prête pas bien à la virtualisation parce qu’elle n’est pas conçue pour supporter les applications réseau à bande passante élevée des opérateurs télécoms. Pour garantir la disponibilité et les performances des services, il vous faut une infrastructure spécifique.

Cisco le sait, et c’est la raison pour laquelle nous travaillons avec nos partenaires à la création d’une infrastructure réseau virtuelle qui offre toutes les fonctions essentielles au traitement, au stockage et à la mise en réseau.

L’un des composants clés de notre technologie de virtualisation est le système VTS (Virtual Topology System), qui sous-tend les réseaux virtuels sans sacrifier la fiabilité et les performances de l’architecture réseau physique traditionnelle.

Le VTS renforce la visibilité et l’automatisation de votre réseau, tout en le simplifiant, pour faciliter votre transition vers un data center administré par logiciel. Il est conçu pour fonctionner avec l’orchestration des services réseau Cisco (NSO)et il repose sur des normes ouvertes pour que vous puissiez adapter et faire évoluer vos systèmes en fonction de vos besoins.

Mais pourquoi Cisco ?

Le système Cisco VTS n’agit pas en solitaire. Il fait partie d’un ensemble complet de technologies destinées aux opérateurs télécoms souhaitant créer une infrastructure réseau virtuelle.

Vous pouvez bien sûr concevoir une telle infrastructure par vous-même. Vous économiserez sans doute sur les dépenses initiales, mais le processus est compliqué. Il comporte de nombreux risques, sans compter le recrutement d’ingénieurs spécialisés dont vous ne pourrez plus vous passer.

Alors, quelle est l’approche la plus avantageuse ?

À titre de comparaison, nous avons effectué une analyse du coût total d’acquisition (TCO).

Le coût de l’équipement de la solution réalisée en autonomie était certes inférieur à celui de la solution Cisco. Mais les coûts de main-d’œuvre étaient sensiblement plus élevés compte tenu du recrutement d’ingénieurs logiciels et du temps consacré aux mises à niveau. Au final, pour une infrastructure réseau virtuelle comptant 300 serveurs, la rentabilité de nos services s’avère indéniable, avec une économie de 40 %.

Passer à la vitesse supérieure

Une fois les fondations du réseau virtuel en place, nos solutions spécifiques permettent aux opérateurs télécoms de passer à la vitesse supérieure. Conçues pour répondre à des objectifs particuliers, ces solutions réseau sont prêtes à déployer. Les opérateurs télécoms s’en servent pour définir des services personnalisés et flexibles, réellement utiles à leurs clients.

L’une de ces solutions est la plate-forme Cisco Ultra Services que les opérateurs mobiles comme le Coréen SK Telecom utilisent déjà pour créer des services réseau mobiles.

Cette plate-forme présente plusieurs avantages : centralisation de la création et du contrôle des services, gestion de volumes de trafic élevés, accélération du lancement des nouveaux services et automatisation du déploiement par le biais d’une interface utilisateur conviviale.

« Le SDN est très prometteur en termes de simplicité et de rapidité pour nos clients particuliers et professionnels », estime Park Jin-hyo, vice-président directeur et responsable du Centre de R&D en technologie réseau chez SK Telecom. « Notre réseau a les moyens de suivre l’accroissement de la demande à mesure que les clients passent au numérique. Grâce à l’approche de Cisco, qui consiste à intégrer le SDN au cœur même des services mobiles, notre clientèle est mieux servie et obtient exactement ce qu’elle veut, dès que nécessaire. »

Mais les opérateurs télécoms ne pourront profiter de tels avantages que s’ils planifient soigneusement leurs nouveaux réseaux, dès les premières réflexions.

Cisco est en mesure de les aider à s’engager sur la voie de l’avenir, plutôt que sur une voie de garage.

Certes, elle implique un investissement, mais à long terme, il serait bien plus coûteux de ne rien faire.

Découvrez comment mettre en place des services réseau sur mesure et flexible avec la technologie Cisco. Consultez les détails de l’infrastructure NFV de Cisco.

Points clés

Les réseaux virtuels[cisco.com/go/nfv] suscitent l’intérêt des opérateurs en raison de leur potentiel pour la mise en œuvre de services personnalisés et flexibles.

– L’infrastructure cloud standard ne se prête pas bien à la virtualisation parce qu’elle n’est pas conçue pour supporter les applications réseau à bande passante élevée des opérateurs télécoms.

– Cisco offre un vaste ensemble de technologies destinées aux opérateurs télécoms souhaitant créer une infrastructure réseau virtuelle.

– La gamme de produits Cisco comprend des solutions spécifiques qui complètent l’infrastructure réseau de base pour que les opérateurs télécoms puissent mettre en œuvre des fonctionnalités précises, par exemple fournir des services réseau mobiles agiles.

– Configurer soi-même son infrastructure réseau virtuelle peut se traduire par des économies sur les coûts initiaux, mais cette approche risque d’être plus coûteuse sur le long terme.

Rendez-vous sur notre site.

 

 

Tags:
Leave a comment

Share
tweet