Blogue de Cisco Canada
Partagez
tweet

Étude prévisionnelle VNI sur les communications mobiles : le sans-fil et la vidéo seront les facteurs déterminants des cinq prochaines années

- 17 février 2015 3:51

Par Karin Scott

Le 3 février, Cisco a publié ses Prévisions VNI du trafic mondial des données de communications mobiles pour 2014-2019.

Selon l’étude prévisionnelle de cette année, les principaux facteurs qui contribueront à cette croissance importante du trafic des communications mobiles sont :

  • le nombre grandissant de personnes qui utilisent des appareils portables pour communiquer.
  • la croissance des accès au réseau par des appareils portables.
  • l’accélération des vitesses de transfert des appareils portables.
  • l’usage grandissant de la vidéo sur les appareils portables.

MobileVNI

Puisque les données dont nous pourrions discuter sont si nombreuses, je soulignerais en premier lieu certaines des principales observations à l’échelle mondiale pour ensuite passer aux données relatives au Canada. Il va sans dire que le sans-fil et la vidéo seront des facteurs déterminants dans les cinq prochaines années. 

Pris globalement, le trafic mondial des communications sur appareils mobiles atteindra un volume annuel de 292 Eo d’ici 2019, en hausse de 30 Eo par rapport à 2014. Ceci se compare à 65 000 milliards d’images transmises annuellement (p. ex., en passant par des services de messagerie multimédias ou que l’on affiche sur Instagram). C’est aussi comme si chaque être humain de la planète faisait circuler 23 photos, chaque jour, pendant un an.

Il y a quelques faits que j’estime intéressants dans cette étude et qui sont susceptibles de vous intéresser également. Le premier étant que le trafic réacheminé sur des réseaux sans-fil surpassera le trafic des réseaux cellulaires. On entend par « réacheminement » le trafic provenant d’appareils bimodes qui permettent d’accéder aux réseaux sans-fil ou cellulaires (à l’exception des ordinateurs portables). En 2014, 46 % du trafic global issu des communications mobiles l’était en mode réacheminé; en 2019, ce taux passera à 54 %.

Deuxième fait qui ressort : d’ici 2019, les communications vocales sur les réseaux sans-fil dépasseront celles transmises sur les réseaux LTE. Elles compteront pour plus de la moitié — 53 % — de tout le trafic de communications vocales mobiles qui transite sur IP. Ce n’est pas que la communication vocale sur le sans-fil est un nouveau phénomène, mais les solutions proposées au début comportaient des lacunes qui en diminuaient l’attrait et retardaient leur adoption.

Dernier point notable, d’ici 2019, la vidéo occupera 72 % du trafic total des données transmises sur des appareils mobiles, comparé à 55 % en 2014. J’espère que votre réseau est prêt à suivre.

Examinons maintenant les données du Canada. Au Canada, d’ici 2019, 79 % de la population utilisera des systèmes de communication mobile; c’est une hausse par rapport aux taux de 72 % en 2014 et de 69 % en 2013. C’est une augmentation substantielle qui traduit le fait qu’un grand nombre de Canadiens deviendront de plus en plus branchés.

Pour ce qui est du trafic de données sur appareils mobiles au Canada, le volume annuel atteindra 2,5 Eo d’ici 2019, en hausse de 0,4 Eo par rapport à 2014.  La totalité de ce trafic proviendra d’appareils intelligents d’ici 2019, à partir d’un taux de 99 % en 2014.

Finalement, en 2019, 54 % du trafic IP passera par des réseaux sans-fil, 41 % par des réseaux filaires et 5 % par des réseaux cellulaires. Comme nous avons pu le constater dans les données mondiales, au Canada également, le trafic du sans-fil dominera le trafic des données sur appareils mobiles.

Tout cela devrait se dérouler à mesure du progrès rapide des technologies. Vous pouvez télécharger l’étude complète ici et consulter les résultats pour le Canada ici.

karinKarin Scott est la directrice générale des relations publiques pour Cisco Canada. Karin, qui a longtemps travaillé dans le secteur des relations publiques de l’industrie canadienne des technologies, est entrée au service de Cisco Canada en 2008, après avoir géré le compte de Cisco pour une agence pendant 12 ans. Karin, qui a des antécédents en communication très diversifiés, allant des arts de la scène aux centres de données, travaille avec les équipes de vente, les clients et les partenaires de Cisco Canada ainsi qu’avec les médias et les joueurs clés de l’industrie afin de raconter l’histoire de Cisco au Canada. Elle détient un baccalauréat spécialisé de la University of Western Ontario – et est un as du stationnement parallèle!

Tags:
Laisser un commentaire

Partagez
tweet