Blogue de Cisco Canada
Partagez
tweet

Le rapport VNI de Cisco montre que le trafic vidéo et la mobilité continuent de dominer

- 12 juin 2014 1:36

Le dernier rapport de l’indice prévisionnel VNI de Cisco est paru cette semaine avec ses prévisions 2013-2018 qui couvrent le trafic Internet mondial. Le rapport qui en est à sa neuvième édition s’est avéré un outil très utile pour la prévision et l’analyse de la croissance et des tendances mondiales du réseau Internet. Servant de ressource précieuse pour nos partenaires fournisseurs de services, l’étude donne également des statistiques fascinantes à propos de notre monde connecté dont nous devrions tous être au courant.

Il va de soi que le nombre de personnes qui se connectent à Internet continue de grandir, mais le rythme d’adoption est franchement surprenant. Uniquement en 2018, plus de trafic passera par les réseaux mondiaux que toutes les autres années Internet précédentes combinées (en date de la fin de 2013). Pour mettre tout cela en perspective, de 1984 à 2013, 1,3 zettaoctet de trafic IP par des utilisateurs finaux a été généré dans le monde. D’ici 2018, l’indice VNI prévoit que 1,6 zettaoctet de du trafic IP des utilisateurs finaux sera généré mondialement.

VNI Image - 2014

Poursuivant sur sa lancée des plus récentes prévisions, deux domaines continuent de connaître une croissance phénoménale, à savoir la vidéo et la mobilité. La vidéo sur IP continuera de croître pour occuper un stupéfiant 79 % de tout le trafic IP d’ici 2018, alors que sa part du volume était de 66 % en 2013. 

En 2013, les ordinateurs personnels généraient 67 % du trafic IP mondial. Cette part chutera à 43 % ici 2018, à mesure que de plus en plus de gens se tournent vers les appareils portables comme les tablettes et les téléphones intelligents pour accéder à l’Internet et aux réseaux IP tant pour utilisation personnelle que professionnelle.       Mondialement, les appareils portables comptaient pour 6 % du trafic IP en 2013 et occuperont 31 % du volume de trafic IP en 2018.

Cette croissance en deux volets résulte en grande partie du désir constant des utilisateurs en déplacement de visualiser des documents de média et de divertissement, s’éloignant des moyens traditionnels de diffusion d’émissions de télévision et de vidéo dont le contenu adopte différents formats (micro, court, long, ultra long)

Le Canada suit la tendance mondiale en ce qui concerne la croissance continue du réseau, de la vidéo de la mobilité. En 2013 seulement, le trafic Internet du Canada équivalait à 3 milliards de DVD par an, 231 millions de DVD par mois et 316 257 DVD à l’heure. Et tout cela n’est qu’un avant-goût des choses à venir. Le trafic Internet canadien en 2018 devrait valoir 47 fois le volume total canadien de l’Internet en 2005 et 33 millions de Canadiens iront en ligne avec un total de 314 millions d’appareils en réseau.

Le trafic Internet vidéo occupait 74 % de tout le trafic Internet des consommateurs en 2013 au Canada alors qu’il était de 70 % en 2012. Et même si seulement 8 % du trafic IP en 2013 provenait des appareils portables, ce taux devrait grimper à 35 % en 2018

Il n’est donc pas surprenant que les fournisseurs de services doivent se préparer à cette croissance explosive, non seulement pour tirer parti de ce marché potentiel, mais également pour s’assurer de mettre en place une infrastructure adéquate. Je participerai la semaine prochaine au Sommet canadien des télécommunications 2014 à Toronto où nous discuterons, entre autres sujets, des options pour les fournisseurs de services alors qu’ils se préparent à la hausse inévitable du trafic du réseau.

C’est une époque prometteuse pour notre industrie et pour les consommateurs. Nous savons ce qui vient et nous devons nous assurer de saisir tous les débouchés.

Tags:
Laisser un commentaire

Partagez
tweet