Blogue de Cisco Canada
Share
tweet

La collaboration hébergée vue par Cisco : Un Q & R avec Frédéric Doyle

- January 23, 2014 3:27 pm

Récemment, mon collègue Frédéric Doyle s’est assis avec expertIP pour discuter de la Solution de collaboration hébergée (SCH) de Cisco et de l’offre UCaaS d’Allstream. Vous trouverez ici la transcription intégrale de la conversation de Frédéric.

La Solution de collaboration hébergée (SCH) d’Allstream propose des communications unifiées sous forme de service (UCaaS) aux organisations québécoises et canadiennes. Première offre du genre à être commercialisée au pays par une entreprise de télécommunications nationale, la Solution SCH épouse un modèle de prestation infonuagique et intègre la suite de communications unifiées et de collaboration de Cisco. expertIP a demandé à Frédéric Doyle, spécialiste des produits de collaboration chez Cisco, de nous parler de la solution SCH.

frdoyle

En quoi l’intégration de l’infrastructure de Cisco à la solution SCH offre-t-elle un avantage au client?

F. Doyle : Tous les produits compris dans la solution proviennent du même manufacturier et ont été conçus pour fonctionner ensemble. On peut donc en faire une gestion centralisée plutôt que pièce par pièce. Par ailleurs, le fait d’avoir des produits homogènes rend la solution plus conviviale, car l’approche est toujours la même pour l’utilisateur, qu’il se serve d’un simple téléphone, d’un téléphone vidéo, d’un téléphone logiciel ou de tout autre mode de communication – à partir d’un PC ou d’un dispositif mobile. Peu importe l’usage que l’on fait de la solution, on le fait toujours sur un seul et même système.

Comment cette simplification de la gestion et de l’utilisation se traduit-elle pour le client?

F. Doyle : Elle facilite le déploiement et l’exploitation de la solution, ce qui réduit les coûts que doit assumer Allstream et, par ricochet, le client. Autre avantage, le soutien technique de toutes les composantes est assuré par Cisco; en cas de problème, une solution est apportée rapidement, ce qui favorise la continuité des affaires. Pareillement, lorsqu’une fonctionnalité s’ajoute à l’ensemble, il n’y a pas de rapiéçage à faire d’un produit à l’autre. L’intégration de nouvelles fonctions se fait donc beaucoup plus facilement et dans des délais largement réduits. Tous ces éléments entraînent des économies pour le client. Ces économies s’ajoutent à celles qu’il réalise grâce au paiement à l’utilisation qui caractérise le mode infonuagique.

À quels types d’entreprise cette solution s’adresse-t-elle?

F. Doyle : Aux entreprises de tous les secteurs et de toutes les tailles. La solution peut servir dans une organisation ayant seulement quelques utilisateurs ou des centaines de milliers. Bien sûr, certaines entreprises préfèrent traiter certaines applications ou fonctionnalités à l’aide de serveurs situés dans leurs propres locaux. La solution SCH peut tout de même aider ces organisations, car elle fonctionne en mode hybride, c’est-à-dire qu’elle prend en charge certaines fonctions alors que d’autres demeurent dans les serveurs du client. Une solution hybride permet non seulement d’avoir des catégories d’utilisateur en mode infonuagique et en mode traditionnel, mais un même utilisateur peut se servir de fonctions dans l’un et l’autre mode.

La facilité avec laquelle on peut mettre en œuvre un modèle hybride repose en premier lieu sur le fait que la solution SCH est en tout point semblable à celle que l’on installe chez le client. D’autre part, la solution confère le contrôle nécessaire pour exploiter ce modèle puisqu’il s’agit d’une offre de bout en bout, composée de produits provenant d’un seul manufacturier.

Pour en savoir plus sur La Solution de collaboration hébergée d’Allstream, visitez leur site web.

Tags:
Leave a comment

Share
tweet