Blogue de Cisco Canada
Partagez
tweet

Créer un secteur pétrolier et gazier plus intelligent, 1re partie : L’Internet multidimensionnel et les « gisements numériques »)

- 20 novembre 2013 11:09

Créer un secteur pétrolier et gazier plus intelligent, 1re partie : L'Internet multidimensionnel et les « gisements numériques »)En tant que nouvel employé de Cisco provenant du secteur pétrolier et gazier, je dois admettre que je n’avais jamais entendu parler de l’Internet multidimensionnel (IMD) et que j’étais sceptique.  Cependant, étant donné l’unanimité à ce sujet au sein de la communauté Cisco, je souhaitais en savoir plus.  Maintenant que je comprends mieux le concept qui sous-tend l’IMD, c’est-à-dire la mise en relation des personnes, des processus, des données et des éléments, je suis un défenseur de la façon dont il transforme le secteur énergétique.

Cela peut paraître surprenant, mais le secteur pétrolier et gazier est déjà en train d’adopter l’Internet multidimensionnel. Bien que ce secteur soit traditionnellement assez lent à adopter les nouveaux concepts technologiques horizontaux, il est en fait à l’avant-garde en ce qui concerne l’IMD grâce à la mise en place des « gisements numériques » (aussi appelés « gisements électroniques » ou « gisements intelligents »). Concept imaginé il y a plus d’une décennie, le gisement numérique évolue depuis la fin des années 1990. Il s’agit aujourd’hui d’une stratégie que tous les centres d’exploitation de réseaux, tous les centres d’exploitation intégrés et de nombreuses petites et grandes sociétés pétrolières et gazières indépendantes à travers le monde ont intégrée.

Pour bien comprendre comment l’Internet multidimensionnel stimule l’essor des gisements numériques, il vaut mieux en analyser un exemple. Publié à l’origine dans le numéro de septembre 2005 de Harts E&P magazine, le scénario ci-dessous illustre qu’il y a près de dix ans, les chefs de file du secteur pétrolier et gazier avaient déjà imaginé une expérience de travail plus « connectée » grâce à l’IMD.

« Renée travaille comme chef d’équipe de gestion de l’actif au sein d’une société pétrolière mondiale. La première chose qu’elle fait le matin consiste à prendre ses messages sur un téléviseur accroché au mur de sa cuisine.

Ce matin, elle constate qu’elle a reçu un rapport d’exception provenant du gisement : apparemment, la production du puits AP 47 est inférieure aux prévisions; elle serait descendue pendant la nuit en deçà du point établi pour une alerte d’exception. Le point d’exception a été déterminé en fonction d’un modèle de puits, comprenant un modèle de réservoir basé sur des données géophysiques, géologiques et pétrophysiques, ainsi que des modèles d’installations de surface et de pipelines.

Elle utilise son accès sécurisé à Internet pour fermer la soupape de drainage du puits AP 47 et permettre une analyse automatique de la remontée de pression.

En début d’après-midi, elle rencontre son équipe de gestion de l’actif, répartie à travers le monde. Elle décrit le problème du puits 47 et emploie un outil de collaboration en ligne pour montrer aux membres de l’équipe l’historique de production et les résultats du modèle. Elle présente aussi les études de sensibilité provenant du travail de simulation qu’elle a effectué pendant la matinée.  « Avez-vous des suggestions? » demande-t-elle.

Ce scénario illustre bien comment l’Internet multidimensionnel peut aider à la « connexion », à la collaboration et à la compétitivité du secteur pétrolier et gazier.  Dans mon prochain billet, j’aborderai de plus près ce que l’avenir réserve et les possibilités qui se présentent dans le secteur. Il est évident que nous commençons tout juste à tirer tous les avantages de l’IMD.

Tags:
Laisser un commentaire

0 Comments

Partagez
tweet